SOCIETE

RALLONGEMENT DE L’AGE DE LA RETRAITE DES MAGISTRATS- La Cojer défie Macky

  • Date: 22 novembre 2016

La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) du département de Rufisque, monte au créneau et dénonce le rallongement de l’âge de la retraite des magistrats, de l’organisation et le fonctionnement de la Cour suprême, lors d’une réunion de comité d’urgence. Pour garantir au Président de la République Macky Sall une victoire lors des prochaines joutes électorales, le coordinateur de ladite Cojer lui demande de relever certains fonctionnaires qui vieillissent sous le harnois.

Un grand politicien français disait en substance que l’art de gouverner consiste à ne pas laisser vieillir les hommes dans leurs postes ! Voilà une citation comprise par les jeunes républicains du département de Rufisque. La question sur le projet de statut des réformes des magistrats, de l’organisation et le fonctionnement de la Cour suprême, constitue la pomme de discorde au sein de l’Alliance pour la République (APR). La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) du département de Rufisque monte au créneau et dénonce le rallongement (spécial) de l’âge de la retraite des magistrats de 65 à 68 ans. Dans un communiqué parcouru par Rewmi Quotidien, le patron de la Cojer de Rufisque, Balla Diop, estime que « ceci serait une rupture du principe d’égalité vis-à-vis de la loi».  Réitérant son désaccord sur une telle question cruciale, la Cojer « demande au Président de la République, Macky Sall, de rectifier cette fausse note afin qu’on puisse lui garantir une victoire éclatante, lors des prochaines joutes électorales. A en croire Balla Diop, ne pas partir en retraite  constitue une entrave à l’emploi et au progrès des jeunes. Allant plus loin, la Cojer demande au président Sall de relever les Directeurs généraux de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase), de l’Agence  nationale des Affaires maritimes et de de l’Agence de la Grande Muraille Verte, de leurs fonctions et de les remplacer par les Cadres Républicains de Rufisque. Cette proposition de la Cojer s’explique par l’absence de leurs cadres dans les grandes instances républicaines. « Les mairies de la Ville de Rufisque étant dans l’escarcelle de l’opposition, aucun ministère ni agence encore moins une société nationale, n’est gérée par un des cadres de l’APR de Rufisque», s’offusque Balla Diop.

Safiyatou Diouf

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15