Accueil / ACTUALITES / Rama Yade avait réservé une chambre plus chère que celle des Bleus

Rama Yade avait réservé une chambre plus chère que celle des Bleus

L’affaire de l’hôtel de l’équipe de France en Afrique du sud n’en finit pas de poursuivre Rama Yade. Et d’après l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné à sortir demain mercredi, la secrétaire d’Etat aux Sports pourrait bien jouer le rôle de l’arroseur arrosé. Elle avait allumé la polémique en appelant les joueurs français à «la décence en temps de crise», critiquant notamment le prix de leurs chambres (NDLR : 589 euros pour une chambre double).

C’est peu dire que les Bleus avaient peu apprécié d’être critiqué de la sorte.

Seulement l’hebdomadaire satirique révèle que la benjamine du gouvernement avait initialement prévu de passer deux nuits dans un hôtel cinq étoiles de Georgetown. Prix de la chambre «junior suite» réservée par le ministère : 667 euros. Cinq autres chambres à 340 euros l’unité avaient été réservées pour des membres de son cabinet.

Une facture totale évaluée à 45 000 euros

Après avoir reproché aux Bleus «le clinquant» de leur hôtel la secrétaire d’Etat, d’après le Canard, a voulu annuler cette réservation mais le ministère de la Santé avait déjà payé la facture qui ne pourra pas être remboursée.

Sur Canal +, samedi soir, Rama Yade avait indiqué avoir passé deux nuits dans la résidence du consul de France «comme d’hab» avant de préciser que la dernière nuit était réservée «dans une chambre d’hôte» sans grand luxe. «Ce n’est quand même pas le Formule 1», avait-elle précisé. Le Canard Enchaïné révèle le montant de la chambre : 120 euros. L’hebdomadaire évalue aussi la facture totale du déplacement de Rama Yade en Afrique du sud : 45 000 euros, dont 37 000 euros en billets d’avion en classe affaire sur Air France pour elle et ses collaborateurs.

Source : Le Parisien

À voir aussi

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …

Amnesty dénonce des atteintes aux droits humains, le ministre de la justice parle d’un « rapport pas crédible »

Le rapport 2017-2018 d’Amnesty international sur la situation des droits de l’homme au Sénégal relève …