tall1

Ramadan 2015- Rapport du fondateur de la « Tarikha » omarienne au ramadan : Cheikh Oumar Foutiyou, le jeûne et les belles recommandations

Thierno Saïdou Mountaga Tall est l’imam Ratib de la grande mosquée Omarienne de Dakar. L’arrière petit-fils du vénéré Oumar Foutiyou Tall raconte pour L’Obs le rapport au ramadan de son grand-père et fondateur de la « Tarikha » Omarienne.

«Cheikh Oumar Foutouyou Tall était un fervent croyant. Il remplissait ses devoirs de musulman avec ferveur et dévotion. Il respectait à la lettre les recommandations de Dieu et de son Envoyé, le Prophète Mouhammad (Psl). Pour lui, le mois de Ramadan n’avait pas d’égal. Le saint homme répétait tout le temps que le Ramadan est le meilleur des mois. Pendant ce mois béni, il lisait beaucoup le Saint Coran. Il enseignait les Hadiths et la Sunnah du Sceau des prophètes, Mouhammad (Psl). Car disait-il, c’est dans ce mois que le Livre Saint a été révélé aux hommes. En outre, il attestait que le Saint Coran est la Constitution des musulmans. Donc, tous les musulmans doivent comprendre ce qui est dit dans le Livre Saint. Selon Cheikhou Oumar, le Saint Coran doit être impérativement la référence de tout musulman, qui doit suivre à la lettre toutes ses recommandations. C’est pourquoi dans la journée, le Cheikh faisait une traduction fidèle du Saint Coran aux disciples. Et la nuit, il dirigeait les «Nafilas» (prières surérogatoires) en 12 «Rakkas». Le saint divisait ainsi le Saint Coran en plusieurs parties et chaque nuit, il en récitait une. C’est ça son héritage.

Pendant le ramadan, le marabout préconisait l’entraide, la solidarité entre tous les musulmans du monde. Il exhortait les plus nantis à aider et assister les nécessiteux. Il exhortait les fidèles à multiplier les efforts, parce que le Ramadan est un mois de promotion. Car chaque bienfait est multiplié soixante-dix fois. Il encourageait les fidèles à fréquenter plus les mosquées durant les dix derniers jours du mois béni. C’est durant cette période que le Prophète (Psl) passait le plus clair de son temps à la mosquée. Il exhortait également les fidèles à bannir le «Dakh Koor» en allant à la plage ou en fréquentant d’autres endroits interdits. En plus, les parties intimes de la femme, disait-il, ne doivent pas être vues par l’homme, et vice versa. Le guide ne faisait pas de distinction entre les fidèles musulmans. Pour lui, tous les musulmans sont des frères car ils croient au même Dieu et à son illustre Envoyé, le prophète Mouhammad (Psl). A ce titre, il ne devrait pas y avoir de différence. Tous les croyants, rappelait-il, récitent la même Formule suprême (la Shahada) : «Ash-hadou An La ilaha laha Ila Allah, Wa Ash-hadou an-na Muhamadan Rassoul» (J’atteste qu’il n’y a de divinité qu’Allah, Le Seul et j’atteste que Mouhammad est le Prophète d’Allah et son serviteur). Donc, quel que soit l’ethnie, la race, le lieu, tous les musulmans croient au Tout-Puissant, Allah, et à son Envoyer. Aussi, incitait-il les croyants à cultiver l’humilité, la concorde et l’harmonie entre eux. La bonté et la crainte révérencielle du Créateur étaient aussi des qualités du Cheikh qui, malgré son érudition, cultivait l’humilité. L’homme ne craignait qu’Allah et s’attelait à suivre le chemin tracé par «l’illettré» Mouhammad (Psl). Il respectait scrupuleusement les préceptes de l’Islam et les recommandations divines. Le saint homme recommandait toujours aux talibés le respect des enseignements coraniques et de la Sunnah du Prophète. C’est dans cette voie que s’était engagé Thierno Saïdou Nourou Tall, puis Thierno Mountaga Tall.

Aujourd’hui, la voie est toute tracée. Par la grâce de Dieu, nos suivons le  même chemin. Cheikhou Oumar disait aussi, et il est bon de le rappeler, que le jeûne ne se limite pas seulement à la journée. La nuit fait aussi partie du jeûne. C’est pourquoi, disait-il, il faut éviter tout comportement malsain et irresponsable pendant ce mois. Certains endroits comme les boîtes de nuit et les plages, qui sont formellement interdits par la religion musulmane, le sont encore plus durant le mois béni de Ramadan».

Au Salatou Tasbih, ce soir

Aujourd’hui, sera accompli le « Salatou Tasbih » (prière de la purification) à partir de 19h 30 mn à Ouest-Foire. La prière sera dirigée par l’Imam Ratib de la grande mosquée de Dakar, Thierno Seydou Mountaga Tall. Le marabout y convie tous les musulmans.

L’OBS

Voir aussi

thierno_bocoum_rewmi-30-03-2015_02-03-57_0

RÉPONSE AU MINISTRE DU BUDGET-PAR THIERNO BOCOUM

Votre réponse suite à mon interpellation concernant l’affaire de l’ancien ministre délégué Fatou Tambédou est …