Accueil / RELIGION / RAMADAN 2017- Le portable pour sensibiliser les diabétiques

RAMADAN 2017- Le portable pour sensibiliser les diabétiques

La campagne M-Ramadan a été lancée hier à l’hôpital Abass Ndao. L’objectif est d’aider les diabétiques et les hypertendus, à travers le téléphone portable, à mieux gérer leur maladie et à sensibiliser les personnes à risque sur les méthodes de prévention par l’envoi de Sms.

A quelques jours du début du mois de Ramadan, le Ministère de la Santé et l’Association sénégalaise de soutien aux diabétiques, ont lancé, hier, au centre Marc Sankalé de l’hôpital Abass Ndao, la campagne M-Ramadan (15 mai au 10 juillet). Elle vise à diffuser des messages éducatifs sur le traitement du diabète et de l’hypertension, en plus de la bonne conduite à tenir par les malades qui observent le jeûne. Le Pr Saïd Nourou Diop, Directeur du centre de prise en charge du diabète  Marc Sankalé,  a précisé que M-Ramadan sert à envoyer des messages de prévention avant le Ramadan, d’accompagner les diabétiques dans leur alimentation et la modification par rapport à la prise de médicaments, la surveillance de leur maladie pendant cette période. ‘’En plus des messages sur le diabète, des messages concernant l’hypertension artérielle seront également envoyés car ce sont deux maladies que l’on ne peut pas dissocier », a fait savoir le Pr Saïd Nourou Diop.

Le Directeur général de la santé, le docteur Papa Amadou Diack, pour sa part, a souligné  qu’aujourd’hui, la plateforme M-diabète du Sénégal est passée de 12.000 à 55.000 membres. «Notre accordons une importance capitale à ces maladies non transmissibles comme le diabète et l’hypertension artérielle. Il s’agit de diffuser des messages à l’endroit de nos concitoyens diabétiques, des messages éducatifs et des messages sur le traitement de la maladie et la bonne conduite à tenir », a-t-il fait savoir, soulignant qu’un diabétique qui veut observer le jeûne doit se rapprocher de son médecin traitant pour l’observation ou non du jeûne.

Le docteur Déo Nshimirimana, représentant résident de l’OMS au Sénégal, citant les résultats de l’enquête nationale sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles (STEPS) réalisée en 2015 au Sénégal, a révélé que la prévalence de l’hypertension artérielle est de 24% dans la population âgée de 18 à 69 ans, avec une forte prévalence chez les femmes. ‘’Les chiffres sont tout aussi préoccupants en ce qui concerne le diabète dont la prévalence globale est de 2,1% », a-t-il dit.  A l’en croire, le diabète est plus fréquent en zone urbaine (2,9%) contre 1,3% en zone rurale. « L’hypertension est la première cause évitable de maladie cardiovasculaire et d’AVC dans le monde. Tous les adultes devraient faire contrôler leur tension artérielle régulièrement et en connaitre les valeurs », a-t-il recommandé. A signaler que cette campagne M-Ramadan entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet M-diabète qui est une innovation importante du programme mondial « Behealthy Bemobile », lancé conjointement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Union internationale des télécommunications (UIT) en 2014.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Afrique de l’Ouest: L’OOAS souhaite renforcer les capacités des laboratoires

La cérémonie d’ouverture de l’atelier des auditeurs de la CEDEAO sur le processus graduel d’amélioration des …

And Gueusseum boycotte le Pev

L’’introduction, dans la première quinzaine du mois de novembre 2018, du vaccin contre le cancer …