Accueil / Education / Rapport annuel de l’Uden sur les Effectifs et les ressources du syndicat : «Les check-off ne sont pas traités avec diligence»

Rapport annuel de l’Uden sur les Effectifs et les ressources du syndicat : «Les check-off ne sont pas traités avec diligence»

La secrétaire générale de l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) a déposé hier, le rapport annuel de son organisation pour se conformer aux dispositions réglementaires du législateur. En élaborant ce document qui fait état des effectifs et des ressources du syndicat, l’Uden a constaté des manquements dans le traitement des check-off.

L’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) a déposé hier, son rapport annuel sur les Effectifs et les ressources. Ce syndicat a voulu, par cet exercice, se conformer au règlement du législateur qui demande à toutes les organisations de la Société civile, de produire chaque année un rapport du genre. Selon la secrétaire générale dudit syndicat, en faisant cet exercice, l’Uden a commandité l’audit externe de la comptabilité pour voir les manquements. D’a­près Awa Wade, ce travail a permis de constater que «les check-off déposés auprès du ministère des Finances ne sont pas traités avec diligence». De même, elle souligne qu’au niveau de «la Direction générale de l’administration et de l’équipement (Dage) du ministère de l’Edu­cation, les doubles emplois ne sont pas pris en compte parce que le fichier a été revu». «Tous les enseignants qui ont 3 à 4 coupures, la Dage les met de côté alors qu’elle devait pouvoir trouver un mécanisme d’interrogation de l’enseignant pour lui demander le syndicat de son choix», a-t-elle déploré. La secrétaire générale de l’Uden espère qu’avec le dépôt de ce rapport, le nécessaire sera fait pour régler ce problème. A l’en croire, beaucoup de ressources des syndicats dorment aujourd’hui au niveau des services de l’Etat.
Par ailleurs, Awa Wade souligne, qu’avec cet exercice qui a montré que le nombre de militants de l’Uden est passé de 10 000 à 11 019, son syndicat veut «améliorer sa pratique, jouer sur la transparence et voir par rapport à l’utilisation des ressources, s’il est efficient». «Par rapport à ça, toutes les fonctions du syndicat doivent être visitées et servies. Cet exercice nous permet de voir l’équilibre par rapport à tout ça», a-t-elle déclaré.
Présente lors de la remise de ce rapport, la présidente du Haut conseil du dialogue social, Inno­cence Ntap Ndiaye, a félicité la secrétaire générale de l’Uden «pour le respect de cette disposition réglementaire». D’après l’ex-ministre du ministre du Travail et de la fonction publique, «dans nos organisations, il est extrêmement difficile de gérer avec transparence surtout, une organisation de travailleurs». «Elle vient de communiquer sur les effectifs de son organisation, sur les ressources. C’est un défi qu’elle a relevé parce que l’Uden a inscrit la transparence au cœur de son action», s’est-elle réjouie. Dans la même veine, Innoncence Ntap Ndiaye a exhorté Awa Wade à continuer ce travail. «Parce que c’est ça qui fera que les mandants soient satisfaits de son mandat à la tête de l’organisation. C’est ça qui fera aussi que le gouvernement va accorder une oreille attentive à toutes ses actions», a-t-elle dit.

Le Quotidien

Share This:

À voir aussi

MAINTIEN DES FILLES A L’ECOLE A ZIGUINCHOR- L’ANRAC EN CROISADE CONTRE LES GROSSESSES EN MILIEU SCOLAIRE

Selon les informations reçues par le bureau du Genre de l’inspection d’académie de Ziguinchor, les …