une epinglé-1-1

RAPPORT ARMP 2014- Des ministres épinglés dans la ligne de mire du Président

De sources généralement bien informées, le Président de la République n’est point satisfait de l’attitude de certains de ses ministres, qui se sont signalés par des actes aux antipodes de la bonne gouvernance.
Le dernier rapport d’audit de la gestion des marchés publics que vient de publier l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Il nous revient que certains membres du gouvernement épinglés par ledit rapport ne lui font pas honneur. Des sources généralement bien informées ont confirmé que le Président de la République n’est point satisfait de leur travail à la tête de leurs départements respectifs. Paraît-il même que certains d’entres eux ont tout fait pour dissimuler leurs mauvaises occupations et leur flagrant manquement au mot d’ordre de Mouhamed Boun Abdallah Dionne, qui leur a toujours rappeler à ériger la bonne gestion dans leurs fonctions. D’ailleurs, nous confie toujours nos sources, le Président de la République est animé d’une ferme volonté de passer à un stade avancé de son projet d’assainissement du service public. Pis, notre interlocuteur nous a confirmé que de nombreux ministres épinglés par le rapport de l’Armp seraient bientôt remerciés et s’exposeraient même à des poursuites engagées par les services chargés des délits économiques comme l’Ofnac. Ces responsables dont la liste sera probablement dans le bureau du président de la République n’auront plus que quelques jours voire mois à vivre au gouvernement.

La Ld exige des sanctions

La Ligue Démocratique qui s’est réunie, hier, à son siège danse le tango avec le président Sall. Mamadou Ndoye et Cie qui ont pris acte du rapport 2014 de l’Armp exhortent le Gouvernement à en tirer toutes les conséquences utiles pour asseoir définitivement les bases d’une bonne gouvernance économique et financière. Pour la Ld, il est impératif en effet de tout mettre en śuvre pour combattre la corruption, les détournements de deniers publics et délits similaires et de traduire devant les juridictions compétentes leurs auteurs quels que soient leur statut et leur rang. Pour être plus précis, la Ld demande aux autorités compétentes de prendre des sanctions à l’encontre des incriminés.  «Il faut sanctionner pour que l’impunité ne soit pas érigée en mode de gestion», recommande la Ld.
A signaler que le rapport de l’Armp 2014 fait état d’entorse aux principes de la commande publique, de recours abusif aux marchés de gré à gré (en 2013, les ententes directes représentaient 71,97% des marchés passés par les 54 autorités contractantes auditées), de pratiques collusives et persistance des situations de conflits d’intérêts, en violation de l’article 40 du code des marchés publics, de recours systématique au fractionnement, permettant de contourner la procédure d’appel d’offre ouvert, en violation de l’article 54 du code des marchés publics sur la computation des seuils, entre autres infractions.

Mouhamadou BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …