SOCIETE

RAPPORT du ministere de l’interieur Plus de 123 mille passeports confectionnés en 2016

  • Date: 17 novembre 2016

123.285 passeports ont été délivrés en 2016, notamment depuis janvier dernier à l’échelle nationale. C’est ce qui ressort du Rapport d’activités du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique publié, hier

Le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique a publié hier son rapport d’activités. Selon les services d’Abdoulaye Daouda Diallo, plus de 123.000 passeports ont été délivrés en 2016. Les zones de résidence des bénéficiaires sont principalement Dakar, Touba, Kaolack, Saint-Louis, Thiès, Ziguinchor, Louga, Matam et Tambacounda, mentionne le rapport. Lors des pèlerinages à La Mecque et aux lieux saints de la Chrétienté, des équipes de la Direction de la Police des étrangers et des titres de voyage ont été mobilisées pour l’établissement de 3.500 passeports au profit des concernés, précise la même source. Ce n’est pas tout.

Deux  italiens, un Français et un Nigérian expulsés

Le rapport précise que la direction des passeports et titres de voyage a enregistré 4.355 dossiers d’étrangers dont 2.942 premières demandes de cartes d’identité d’étrangers, 452 demandes de réactualisation et 21 cartes retirées. Dans ce cadre, 56.188.100 F.CFA ont été versés au Trésor public en valeur de timbres fiscaux, et 211.480.160 F CFA pour les cautions de rapatriement. Pendant la même période, la Division de la Police des étrangers a réceptionné 5.254 cartes dont 21 ont été retirées, informe la même source. Le document nous renseigne que la Division de la Police des étrangers a reconduit vers leur pays d’origine, quatre individus dont deux ressortissants italiens, un Français et un Nigérian. Concernant les réfugiés, le rapport mentionne que les services de la Division de la Police des étrangers ont diligenté 263 demandes d’éligibilité au statut de réfugié.

Plus d’un million d’entrées au Sénégal

En ce qui concerne l’arrivée d’étrangers au Sénégal, la Direction de la Police de l’air et des frontières (DPAF), a enregistré depuis janvier dernier, 1.351.180 entrées sur le territoire national dont 655.627 représentant des non nationaux. Dans le même temps, 1.397.956 sorties comptant 600.876 étrangers ont été enregistrées, indique toujours le Rapport d’activités du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique. Selon la même source, face à la menace terroriste, les services de la (DPAF) « ont réadapté le dispositif de surveillance et de contrôle aux frontières». Des postes de contrôle ont ainsi été ouverts de dans les régions de Matam (Dolol, Dondou et Waounde) et Kédougou (Saen Soulou et Guénédjie). Il y a aussi les postes de Rosso (le passage clandestin de Gaé a été érigé en poste avancé), Kidira Saré Eli (frontalier avec la Gambie), Gandé (frontalier avec la Mauritanie), Diabougou (frontalier avec le Mali). Le renforcement de la surveillance aux frontières a permis de « nombreuses arrestations » pour détention et usage de chanvre indien, pédophilie, vol, participation à des mouvements terroristes, note le rapport. Qui rappelle notamment l’interpellation en juillet dernier de Modou Fall alias « Boy Djiné » par les éléments du secteur frontalier de Kounkané, dans le département de Vélingara (sud). Le rapport signale par ailleurs que 389 Sénégalais ont été refoulés de l’étranger pour refus d’entrée, insuffisance de ressources, etc. De même, 685 citoyens sénégalais ont été expulsés pour infraction à la législation des étrangers, ajoute le rapport, selon lequel 335 l’ont été à partir du poste frontalier de Rosso et 350 à partir de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Plus de 267 millions F versés au Trésor

Toujours est-il que selon le « Rapport d’activités du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, 267.866.300 F CFA ont été versés à titre d’amendes forfaitaires au Trésor public en 2016, contre 232.703.200 FCFA l’année précédente. Le document signale d’une manière générale qu’une hausse de 6,49% d’accidents de circulation a été notée en 2016.  Selon la même source, Dakar enregistre le plus grand nombre d’accidents. Les zones accidentogènes sont l’autoroute Seydina Limamoulaye (hauteur Pont de Colobane et passerelle des HLM) et l’entrée de l’autoroute à péage (hauteur école privée Mariama Niass), renseigne le « Rapport d’activités du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique ».  Concernant la lutte contre l’insécurité routière, le texte note que l’accent a encore été mis sur la lutte contre la circulation des véhicules à vitres teintées non régularisés et des motocyclistes sans casque de sécurité.  Au total 115.931 pièces afférentes à la conduite de véhicule ont été saisies et 15665 véhicules mis en fourrière, dans le cadre opérations de sécurisation, souligne-t-il. « La DSP (Direction de la sécurité publique) s’est aussi investie dans l’application de l’interdiction de baignade pendant la nuit de même que dans la sensibilisation et l’interdiction de baignade dans les plages interdites. Ces mesures ont contribué à faire baisser les cas de noyade », ajoute la même source.

 

Khady Thiam COLY

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15