Accueil / POLITIQUE / Rapt d’enfants Ousmane Sonko propose la peine de mort

Rapt d’enfants Ousmane Sonko propose la peine de mort

Le Sénégal est frappé depuis un certain temps par des enlèvements et tueries d’enfants. C’est sur ces entrefaites que l’honorable député Ousmane Sonko a haussé le ton pour dire qu’il fera une proposition de loi afin que les malfaiteurs soient punis à la hauteur de leurs actes. Il a aussi invité le Président Sall et son gouvernement à déployer des moyens pour traquer les malfrats au lieu d’espionner et de mater des opposants.

L’honorable député, Ousmane Sonko n’est pas resté insensible sur les évènements tragiques qui frappent notre pays ces derniers temps, et qui ont pour victimes innocentes les enfants. Sur sa page Facebook, il a montré son indignation la plus acerbe face à la recrudescence des actes de violence crue. Particulièrement sur les personnes vulnérables que sont les enfants. « En tant que parent, je suis très inquiet, à l’image des millions de Sénégalais qui laissent leurs enfants partir à l’école tous les jours ou aller jouer avec leurs amis du quartier. En ce qui me concerne, je porterai prochainement une proposition de loi pour le durcissement des sanctions pénales », a-t-il écrit. Il s’agit, selon lui, de l’instauration de la peine de mort contre tout acte d’homicide volontaire sur un enfant mineur et une peine lourde minimale de 20 ans assortie de travaux forcés, et sans possibilité de remise, pour tout acte de viol commis sur un enfant de moins de 10 ans et pour tout acte de profanation d’une tombe.

Ousmane Sonko déplore et condamne l’amateurisme, le mépris et l’inertie de l’État

Par ailleurs, l’honorable député Ousmane Sonko a aussi déploré et condamné fermement l’amateurisme, le mépris et l’inertie de l’État qui, dit-il, une fois encore, ne fait semblant de bouger sur des questions sociétales vitales que lorsque la clameur populaire grossit. « Pourtant, le Ministre de l’Intérieur et le Palais trouvent le temps et les moyens de mettre un dispositif impressionnant de renseignement ou de répression pour pister, espionner, écouter ou mâter de l’opposant. Aussi, j’invite le Président Macky Sall et son gouvernement à déployer tous les moyens disponibles pour traquer, appréhender et punir les auteurs de ces actes ignobles ; à les soumettre à un interrogatoire rugueux afin de remonter aux véritables criminels, c’est-à-dire leurs crapuleux commanditaires ; à mettre en place un dispositif permanent de prévention, avec une attention particulière aux enfants de la rue, qu’ils ont échoué à retirer de la rue et dont les disparitions passeraient inaperçues », a-t-il encore écrit. Toutefois, Ousmane Sonko lance un appel aux populations à plus de vigilance et de solidarité face à cette forme de « terrorisme » qui nous frappe durement. Enfin, il a appelé toute la population à participer à la marche prévue ce samedi 24 mars 2018 pour réclamer plus de protection pour les enfants et plus de sécurité pour les citoyens.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Affaire Khalifa Sall: Révélations sur une réunion secrète entre Macky et ses avocats

Le procès en appel de la caisse d’avance de la mairie de Dakar se poursuit, …

 Hadjibou Soumaré chez le Khalife de Thiénaba

L’ancien Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré, poursuit sa visite de courtoisie auprès des familles religieuses …