Accueil / POLITIQUE / RÉACTION DU MAIRE MAMADOU CISSÉ « C’est une bande de politiciens que j’ai dégagée de la mairie qui a marché »

RÉACTION DU MAIRE MAMADOU CISSÉ « C’est une bande de politiciens que j’ai dégagée de la mairie qui a marché »

C’est un Maire qui se dit « serein et tranquille » qui s’est adressé à la presse après la marche organisée par ses « opposants » qui exigent son départ et l’installation d’une délégation spéciale. Il qualifie la marche de « farce » et invite l’Ofnac et la Crei de s’autosaisir pour tirer au clair les « délits financiers et fonciers commis par l’ancienne équipe municipale ».

Avec un sourire aux lèvres et entouré par la quasi-totalité de son équipe municipale, le Député-maire Mamadou Hadji Cissé a qualifié de « farce » la marche organisée, samedi dernier. Selon lui, c’est une bande de politiciens qu’il a dégagée de la mairie qui s’agite pour réclamer son départ et l’installation d’une délégation spéciale. Très en verve, le premier magistrat de la Commune de Kédougou de déclarer : « Je remercie la population pour la confiance renouvelée à mon égard car la majorité de la population dont ils se réclament n’est pas sortie. Ce sont eux les politiciens que j’ai battus au premier et au deuxième tour de la présidentielle, que j’ai battus encore aux législatives et récemment aussi aux élections locales et que je battrai encore qui sont sortis ».

Dans son réquisitoire contre l’ancienne équipe municipale dirigée par Moustapha Guirassy, ex-ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement sous Wade, le Député-maire invite « l’Ofnac et à la Crei de venir à Kédougou pour condamner les délits financiers et fonciers commis par l’équipe sortante. Les délinquants doivent être traduits devant les tribunaux ». Pour illustrer ses propos, Mamadou Hadji Cissé a brandi le procès-verbal de passation de service (écrit en une page et demie) qu’il avait signé « sous réserve » lorsqu’il prenait les rênes de l’institution municipale.

Selon lui, « les titres fonciers de l’État ont été pillés. C’est ici qu’on voit qu’un seul terrain appartient à 4 propriétaires ». Revenant sur son refus de donner des autorisations de construction, le Maire d’expliquer qu’il « ne peut pas autoriser des gens à construire sur des titres fonciers appartenant à l’État ». S’agissant des cantines qui auraient été détruites par la Mairie à la gare routière, le Maire a botté en touche les accusations. « La mairie n’a pas détruit de cantines au garage, mais des bornes car on ne peut pas construire dans une gare routière 400 cantines, alors que c’est prévu pour le stationnement des véhicules.

L’ancienne équipe avait vendu et distribué tout l’espace », s’offusque-t-il. Quant à l’agent municipal dont le salaire a été suspendu, le Maire de préciser que « l’incident est clos car le concerné a écrit une lettre d’excuse pour rectifier son erreur ».

Il a, en outre, jeté des pierres dans le jardin de ces opposants politiciens. « J’ai une base politique naturelle à Kédougou. Je suis né à Kédougou, j’ai grandi ici, ma famille vit ici, mes enfants également. Je ne suis pas ces politiciens qui habitent à Dakar avec leurs familles et qui n’ont pas de maison à Kédougou. Ce sont eux qui essaient de manipuler des jeunes sans preuve convaincante », peste-t-il. Le Maire s’est enfin réjoui de l’analyse « objective et positive » qu’a faite le Parti de l’indépendance et du travail (Pit) à travers une lettre ouverte sur la gestion saine de la mairie qu’il dirige.

Papis Nimbaly BARRO

À voir aussi

Macky Sall à Ousmane Tanor Dieng “Sa situation me gênait beaucoup mais lui ne s’est jamais plaint»

Venu présenter ses condoléances au Secrétaire Général du PS Ousmane Tanor Dieng  à la suite …

Risque d’exclusion au Ps- La parole aux ‘’futurs exclus’’

Le Ps et les frondeurs s’installent dans une guerre de tranchées. Malgré les menaces d’exclusion, …