People

RÉACTIONS… RÉACTIONS… Khalifa Sall : « Je préfère perdre des cartes que de vendre mon âme »

  • Date: 21 mars 2016

« Ce sont des moments de communion qui ont favorisé le calme et la sérénité qui ont prévalu dans la campagne à Grand-Yoff. Nous remercions tous les acteurs politiques. Grace à Dieu et grâce à nos prières chacun de nous s’est évertué à faire une campagne sereine et calme. Nous venons de voter à l’occasion de ce scrutin important. Nous l’avons fait comme citoyen.  Nous avons besoin d’un scrutin sincère qui est basé sur un certain nombre de prés requis que les autorités qui organisent les élections doivent respecter et mettre en place. On nous a signalés, entre autres problèmes, que les assesseurs et les secrétaires dans les décisions n’y figuraient pas. C’est une fraude qui ne dit pas son nom. C’est une importation d’électeurs qui est faite. Il s’agit de choisir ces personnes. Il faut les dénoncer.  Aucun impact. C’est un scrutin différent. C’est un scrutin, c’est pour des principes, des valeurs et des règles que nous nous sommes inscrits sur le Non. Je préfère perdre des cartes que de perdre mon âme et mes convictions. C’est un combat pour des valeurs et des convictions. « Kou bagne danou dou beuré ». Ce référendum a été organisé dans des conditions qui n’étaient pas les meilleures, dans la précipitation. Personne n’a eu le temps de s’organiser ou de se préparer. Chacun de nous s’y est mis à la va-vite. Donc, le travail d’information de mobilisation et de conscientisation n’a pas été suffisamment accompli de mon point de vu. Il s’y ajoute que cette nature de scrutin qu’est le référendum, quand il n’est pas inclusif, quand il n’est pas participatif, les citoyens ont l’habitude de s’en désintéresser. Le taux de participation n’est jamais de même niveau que quand il s’agit des élections locales ou de l’élection présidentielle. »

 

 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15