cb6eb5339ebbbf709bd42fce2d7c0fbfb48a3821

Real-Barça: Suarez et Neymar, rois du Bernabeu

Ils n’ont pas eu besoin de Lionel Messi : Neymar et Luis Suarez ont étourdi le Real Madrid et conduit le FC Barcelone au triomphe samedi au stade Santiago-Bernabeu (4-0), avant même l’entrée en jeu de l’Argentin en seconde période.

Ce clasico triomphal est un excellent résumé de l’importance prise par le Brésilien, meilleur buteur du Championnat d’Espagne (12 buts), et l’Uruguayen (11 buts) pendant les deux mois d’absence de Messi pour une blessure à un genou.

Ces deux-là avaient chassé le spectre de la « Messi-dépendance » en inscrivant chacun dix buts en neuf rencontres sans le « roi Leo ». Et samedi, Suarez a marqué un doublé et Neymar réussi un but et une passe décisive.

C’est « Lucho » qui a décanté les choses en début de match avec un appel parfait dans la surface puis une merveille d’extérieur du pied droit qui a trouvé le petit filet opposé de la cage madrilène (11e).

Et c’est « Ney » qui lui a emboîté le pas en fin de première période : déboulé d’Andres Iniesta qui lance dans la surface le Brésilien, buteur d’une frappe en force (39e).

Le capitaine de la Seleçao a ensuite rendu la politesse au capitaine du Barça : il a signé une talonnade géniale en pleine surface et l’Espagnol a armé une frappe limpide qui a assommé le Real, au moment même où il esquissait une timide réaction (53e).

Bref, le score était déjà acquis et le tapis rouge déroulé pour Messi, entré à la 58e minute. L’Argentin a pu faire son retour en toute quiétude, sans avoir à jouer les sauveurs.

D’autant que le Barça a clos le score avec un ultime but, signé Suarez d’un petit ballon piqué au-dessus du gardien (74e), qui a parachevé le triomphe catalan.

Un beau clin d’oeil pour l’Uruguayen : c’est au stade Bernabeu qu’il avait fait ses grands débuts en match officiel avec le Barça le 25 octobre 2014, après avoir purgé sa longue suspension pour avoir mordu un adversaire au Mondial-2014.

Ce jour-là, Suarez avait adressé une passe décisive à Neymar mais cette connexion naissante n’avait pas suffi pour le Barça, battu 3-1 sur la pelouse madrilène.

Un an plus tard, les deux Sud-Américains sont revenus. Et ils ont été sacrés rois du stade Bernabeu, sous le regard satisfait de Lionel Messi.

Voir aussi

arbitre-sngalais

CAN 2017 Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba sélectionnés

L’arbitre central Malang Diédhiou et ses assistants habituels, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, …