Mise en page 1
Mise en page 1

RÉANIMATION DE L’APR AUX PARCELLES ASSAINIES Les cadres récusent Mbaye Ndiaye et adoubent Amadou Bâ

La coordination de l’Alliance pour la République (Apr), de la commune des Parcelles Assainies, est dans une léthargie profonde. Bocar Ndiongue, coordonnateur du Collectif des « apéristes » de ladite localité pour l’émergence (Cap Émergence), appelle ses camarades à faire bloc autour du ministre Amadou Bâ pour relever le défi à la prochaine présidentielle.

Le  Collectif des « apéristes » Parcellois pour l’émergence (Cap Émergence), qui est une entité intournable dans cette grande commune, n’a pas caché son amertume sur la situation qui prévaut au sein de l’Apr piloté jusqu’ici par le ministre d’État, Mbaye Ndiaye. « Nous, cadres de l’Apr, membres du Collectif des « apéristes » Parcellois pour l’Émergence, nous inquiétons de la léthargie qui mine l’Apr aux Parcelles Assainies, notre base politique », déclare-t-il. Pour le coordinateur du Collectif des cadres, avec l’arrivée du ministre Amadou Bâ, l’espoir est permis. « Ainsi, nous attendons le ministre de l’Économie et des Finances, Ahmadou Bâ, car aujourd’hui, la feuille de route, c’est la massification du parti, le rassemblement de tous les acteurs politiques, tous les militants et de tous les sympathisants du chef de l’État, c’est-à-dire, ceux qui se retrouvent dans la vision de Macky Sall, par ailleurs, leader de l’Apr, de faire du Sénégal, un pays émergent », clame-t-il.

Les erreurs de Mbaye Ndiaye à éviter

Au lendemain des élections de 2012, la coordination de l’Apr des Parcelles Assainies est presque sans un chef fédérateur. Le  Collectif des « apéristes » Parcellois pour l’Émergence (Cap Emergence), avait accusé Mbaye Ndiaye d’être l’unique et le seul responsable de leur déroute et la naissance des tendances.  Malgré ces manquements, le
collectif s’engage toujours pour la réélection de Macky Sall au premier tour. « Mais force est de reconnaitre que nous ne pouvons pas aller à la Présidentielle en ordre dispersé et espérer remporter la commune. Ce, du fait qu’il s’y passe un véritable problème de leadership. C’est pourquoi, nous souhaitons la bienvenue au ministre Ahmadou Bâ, eût égard à son engagement au côté du chef de l’État, pour la réussite du Plan Sénégal Émergent (Pse). Il est investi de la
confiance totale du président de la République et apte à accompagner Macky Sall dans l’atteinte de ses objectifs à la tête du Sénégal », indique Bocar Ndiongue. Toutefois, cette unité d’ « élites » dans la lutte contre l’avancée de l’opposition, conseille de prendre en compte certaines réalités sur le terrain politique aux Parcelles Assainies. « Il doit engranger un large électorat pour le président de la République. Cependant, le ministre doit se rendre à l’évidence que l’Apr est très mal loti aux Parcelles Assainies », prévient Bocar Diongue. Il ajoute, par ailleurs, que « les cadres du parti qui se battent tous les jours pour le triomphe du parti sont laissés à eux-mêmes. Les jeunes du parti, sont sans emplois, même si l’avenir est promoteur à travers avec le Pse, le Pudc et les autres projets phares du chef de l’État. Tout compte fait, l’Apr évolue dans l’ostracisme et un sectarisme sans précédent aux Parcelles Assainies ».

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …