Accueil / ACTUALITES / Recettes douanières 2007 : Le Trésor encaisse 436 milliards

Recettes douanières 2007 : Le Trésor encaisse 436 milliards

Les recettes douanières s’élèvent à 436 milliards de francs Cfa en 2007. La révélation est du directeur général de la Douane, le Colonel Armand Jean Jacques Nanga qui faisait face à la presse hier pour livrer leur bilan annuel. C’est, de ses dires, un record jamais réalisé par les douanes sénégalaises qui, depuis 2004, se sont inscrites dans une dynamique de hausse de recettes. Pour M Nanga, l’année 2007 a été des plus chargées avec une réalisation des objectifs que l’Etat avait assignés aux soldats de l’économie. D’autant que ces recettes douanières assurent au Trésor public près de 40 % du budget national.

Source : Walfadjri

‘Tous les paramètres sont au vert’, déclare-t-il comme pour annoncer que leur mission est accomplie.

A l’en croire, les recettes cumulées de 2007 font ressortir une augmentation d’environ 60 milliards de francs Cfa de plus que celles de 2006. Spécifiquement, le montant global des saisies douanières, selon M. Nanga, s’élève à 28 milliards de francs Cfa.

Et pour lui, ces performances ont été réalisées grâce une amélioration conséquente des conditions matérielles et financières des agents des douanes et à des efforts financiers remarquables de l’Etat sénégalais. Une dynamique qui sera d’ailleurs renforcée dans les prochaines années, assure-t-il.

Aussi, les soldats de l’économie ont été plus performants dans la traque contre les trafiquants de drogue durant l’année 2007. Période durant laquelle l’administration douanière a mis un accent tout particulier sur la lutte contre ces ‘délinquants’. Une option qui lui a valu la saisie de 5 176 kilogrammes de drogue.

L’Administration des douanes, au-delà de son rôle de pourvoyeuse de recettes pour l’Etat, veut être perçue désormais comme un agent économique. Avec comme mission d’assurer des conditions saines de concurrence pour que l’entreprise sénégalaise soit beaucoup plus performante sur le marché international.

2007 a été aussi marquée, selon le Colonel Nanga, par le rapprochement entre la Douane et le secteur privé. Sous ce rapport, au terme du colloque d’octobre, les deux parties ont convenu que la douane ne doit plus être cet obstacle à l’épanouissement de l’entreprise. Les gains de temps et d’argent, avec une influence certaine sur la compétitivité des entreprises doivent proposer des mesures d’amélioration des procédures et opérations douanières existantes. Et en mettant en place des procédures ‘sur mesure’ en faveur des entreprises bien gérées et en phase avec la réglementation douanière, l’administration douanière sénégalaise va ainsi jouer son rôle dans la compétitivité de l’entreprise Ces facilités accordées doivent être des moyens d’incitation à la bonne gestion et au respect de la réglementation douanière. Ce partenariat avec l’entreprise occupe ainsi une place de choix dans le plan stratégique 2006/2008 de l’Administration des Douanes, en ce sens qu’il va permettre de promouvoir la facilitation et contribuer au raffermissement des relations entre la Douane et le secteur privé longtemps marqués du sceau de la méfiance voire de la suspicion.

Il favorisera aussi une meilleure connaissance par l’entreprise des instruments douaniers mis à sa disposition. Tout compte fait, l’Etat a assigné à la Douane un objectif de 425 milliards de francs Cfa de recettes en 2008.


À voir aussi

L’opposition décale sa marche

Le Front de Résistance Nationale (FRN) a décidé de reporter d’un jour sa manifestation prévue …

Fallou Sène: Les étudiants ont saisi Amnesty international

L’affaire Fallou Sène est loin de connaitre son épilogue. Face à la lenteur de ce …