téléchargement (1)

RECONVERSION Ngoné Ndoye tourne le dos à la politique et s’investit dans le social

L’ancienne Maire de Rufisque-Est et Ministre du temps du régime de Me Wade a annoncé son retrait définitif de la scène politique. Ngoné Ndoye a profité de la célébration de la journée des Talibés pour annoncer sa reconversion dans le social avec la création d’une nouvelle ONG.
Une page se tourne pour Ngoné Ndoye qui redevient un simple citoyen. L’ancienne Ministre chargée des Sénégalais de l’Extérieur du dernier gouvernement de Me Wade vient de mettre en place une nouvelle Ong dénommée ‘’FEMIDEC’’ ou Femmes, Enfants, Migrations et Développement communautaire. Ngoné Ndoye qui était aussi la première femme Maire dans une commune d’arrondissement de Rufisque a déjà, après près d’une trentaine d’années de vie politique active de tourner la page et de s’investir désormais dans le militantisme social et le développement communautaire. Elle a fait l’annonce officielle et publique durant la cérémonie qu’elle organisait au jardin public de Rufisque pour célébrer les enfants talibés de la vielle cité. L’ancienne Maire de Rufisque-Est qui faisait face à une forte assistance venue lui témoigner de sa reconnaissance et affection, n’a pas caché son dégoût que lui inspire désormais la politique.
Il a déclaré que « le temps de demander un mandat électif est derrière nous ». Avant de renchérir : « Plus question pour moi de redescendre dans l’arène politique pour la quête de voix pour un poste ; j’ai eu tous les honneurs politique, il ne me reste plus rien à prouver dans ce domaine, je veux maintenant me concentrer à d’autres secteurs afin d’aider davantage mon prochain et servir Dieu ».
Et c’est ce qui explique, selon l’ancienne Sénatrice, sa reconversion dans le social mais surtout dans des activités de promotion de la Femme, de l’Enfance et de la lutte contre l’émigration clandestine ou la protection-intégration des migrants. Durant cette manifestation destinée aux Talibés, de nombreux acteurs de lutte ou de la protection de l’Enfance ont pris part à la journée où de nombreux plaidoyers pour une meilleure prise en charge des Daaras et des talibés ont été développés. Les organisations de la Société civile comme la Plateforme pour la protection des Droits de l’Enfant ou l’Ong Avenir de l’Enfant ont pris la parole pour une meilleure gestion de la lancinante question des Talibés.
Cependant, des subventions et des aides ont été sollicitéE par les maitres coraniques pour régler la problématique de la mendicité tant décriée ; la responsabilité et l’implication des parents des talibés aussi sollicités pour un meilleur suivi des enfants talibés. Une mention spéciale a été accordée pour les Daaras modernes de Rufisque comme Alhamdiya qui ont gratifié l’assistance de belles récitations du Coran et où les enfants vivant dans de bonnes conditions ne s’adonnent pas à la mendicité. L’organisation dirigée par l’ancienne Ministre, Ngoné Ndoye, a décidé d’organiser d’autres manifestations à caractère social pour venir en aide à d’autres couches vulnérables.

Djiby GUISSE

Voir aussi

telechargement-1

AFFAIRE DES APPARTEMENTS DE PARIS La justice française tranche en faveur de Karim et Bibo

L’Etat du Sénégal a été débouté, hier, par la 32ème chambre du tribunal de grande …