POLITIQUE

Face à la recrudescence des meurtres au Sénégal : Ce que l’Etat compte faire

  • Date: 29 novembre 2016

Les nombreux cas de meurtres enregistrés ces dernières semaines dans le pays n’ont laissé indifférente aucune sensibilité humaine. A la suite du Chef de l’Etat Macky Sall, (au lendemain de l’assassinat de la vice présidente du Conseil Economique Social et Environnemental(CESE), madame Fatoumata Mactar Ndiaye), du procureur de la République, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a condamné, hier en marge du CRD préparatoire du Gamou de Tivaoune, ce qui est en train de se passer au Sénégal avant de préciser que c’est une question qui interpelle tout le monde par ce qu’il s’agit là d’un cas de société. Cependant, le premier flic rassure : «les forces de l’ordre sont impliquées, et nous travaillons pour trouver une réponse adéquate à cette situation.» Le Ministre de l’Intérieur annonce, par ailleurs, l’érection prochaine de commissariats et de postes de police dans certains quartiers de la capitale et dans des départements comme Nioro, Koungueul, Louga. Toujours dans le plan de riposte, les autorités étatiques prévoient également la mise en place de la vidéo surveillance dans tous les quartiers de Dakar. A ce sujet, Abdoulaye Daouda Diallo dira : «actuellement, nous avons plus de 120 cameras, et nous allons les mettre nuit comme jour dans tous les coins de Dakar. Ceci va nous permettre d’identifier et de démasquer les délinquants ou qu’ils se trouvent » . Néanmoins, le ministre de l’intérieur se veut rassurant et se dit satisfait du travail de ses services qui font, selon lui «beaucoup de sacrifices pour assurer la sécurité des citoyens. » Abdoulaye Daouda Diallo n’a pas manqué de  rappeler les efforts consentis depuis la venue au pouvoir du président Macky Sall pour faire de la sécurité une des priorités. Dans ce chapitre, il est revenu sur le recrutement du personnel avec plus de 4 mille nouveaux policiers intégrés dans le système. D’ailleurs, des instructions fermes ont étés données par le chef de l’Etat, et elles seront strictement appliquées a promis le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo.

Youssoupha Mané.

1 Comments

  1. Mr le ministre je ne comprends pas si les experts qui sont autour de vous serrent a quelques choses .
    La première mesure est d’interdire les armes blanches 90% des meurtres sont commis avec des armes blanches
    La deuxième infiltrer tout les petits réseaux de vendeur de drogue dans les quartiers pour les démanteler .les meurtriers sont en générales sous l’emprise de la drogue
    La troisième faire des rafles dans des quartiers ciblés pour voir l’application des mesures sur les armes blanches sont respectées .
    Equipes les polices en logistique les sapeurs et enfin les hôpitaux (la plus part des agresses meures parce que sans assistances des hôpitaux .

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15