CIMG1145

Recrutement du personnel du Port de Carabane Le Cosama sous le feu des critiques des insulaires

 Le Consortium sénégalais d’activités maritimes (COSAMA), qui détient le monopole du transport maritime au Sud du pays, ne fait plus l’affaire des insulaires, plus particulièrement ceux de Carabane où se trouve le port d’escale. En effet, les populations des Iles de la basse Casamance, dénoncent le recrutement du personnel du port, au détriment de la main d’œuvre locale.

Selon le porte-parole des populations des iles de la basse Casamance, Alioune Sarr, en 2013, le COSAMA, l’ANAM et le ministère de l’économie maritime avaient effectué plusieurs visités de chantiers sur l’Ile de Carabane. Une réunion s’est tenue le 17 mai de la même année, où les autorités de ces intuitions avaient promis à la population locale qu’à l’ouverture du port de Carabane, ils feront un recrutement de personnel comme suit : 1 chef de comptable, responsable de fret, 2 conducteurs, 1 caissier, 1 chef dockers, 8 dockers et 2 gardiens. Quant à l’ANAM, elle avait promis : 2 conducteurs de vedettes et 4 lamaneurs.  Mais, aujourd’hui les insulaires sont très remontés contre le COSAMA pour non-respect de ses engagements. «Dans tout cela rien n’a été respecté sauf peut-être l’Anam qui a recruté 8 lamaneurs. Le COSAMA n’a recruté que trois agents dans tout ce qu’ils ont promis. Et pourtant à l’heure où l’on parle, le personnel de COSAMA de Carabane commence à prendre le congé annuel et que les postes n’ont pas le second. De ce fait, si un agent va en congé, c’est le chef d’escale qui assure l’intérim», ont-ils révélé.

Les conséquences sur le nombre insuffisant du personnel se font sentir. «Le chef d’Escale assure cinq fonction : Chef d’escale, comptable, caissier, chef docker et responsable fret. Le Cosama utilise quatre 4 bagagistes à Carabane comme journaliers. Il n’y a ni chef docker. A l’heure où nous sommes, il n’y a pas de gardien au port de Carabane depuis 3 mois malgré ce qu’il y’a comme matériel ; c’est très dangereux», souligne le porte-parole des insulaire dans un communiqué de presse. Apres ce constat, le Cosama est accusé d’avoir manqué du respect aux insulaires. « Le Cosama avait lancé un appel d’offres pour l’installation d’une antenne au niveau de la gare maritime pour faciliter la communication mais jusqu’à nos jours rien ne s’est réalisé et pourtant des soumissionnaires sont allées à Carabane pour inspecter et faire l’étude. Les moyens de communication du port de Carabane ne sont pas dans les normes, il y’a beaucoup de choses qui manquent, tout cela fait partie du manque de considération à l’égard des insulaires. Le Cosama ne tient aucune considération au port d’escale de Carabane, malgré plusieurs réclamations des populations», dénonce M. Sarr.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …