Accueil / POLITIQUE / Réélection de Macky : Le MEER relance ses activités

Réélection de Macky : Le MEER relance ses activités

Le nouveau coordinateur national du Mouvement des Élèves et Étudiants républicains (MEER) a fait face à la presse hier. Abdoulaye Diagne a décliné sa feuille de route et sa volonté de faire réélire Macky Sall au 1er tour de la Présidentielle de 2019. Selon le patron du MEER, l’heure n’est plus aux hésitations ni à la polémique, mais au rassemblement.

 Après quelques années passées de léthargie, le Mouvement des Élèves et Étudiants républicains (MEER) compte reprendre ses activités avec la nomination d’un nouveau coordinateur. Abdoulaye Diagne, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a décliné sa feuille de route au cours d’une conférence de presse. « Le MEER dispose de leviers pour réélire Macky Sall au 1er tour de la Présidentielle. Nous allons lancer notre programme dans les jours à venir à travers des tournées, en collaboration avec nos camarades qui sont à l’intérieur du pays », renseigne M. Diagne. Il s’agit pour lui de vulgariser les réalisations du Chef de l’Etat. «Ce que Macky Sall a fait pour notre pays, aucun Chef d’Etat ne l’a fait de 1960 à nos jours. Il est venu à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar pour inaugurer un pavillon de 4000 lits. Il a mis les étudiants dans un environnement de travail idoine et a augmenté leur pouvoir d’achat avec la réduction des tickets de restauration », dit-il.

En ce qui concerne les orientations des étudiants dans le privé, le patron du MEER estime que ce problème est résolu. « De 2012 à nos jours, le président a orienté 47 mille nouveaux bacheliers dans le privé, pour une enveloppe globale de 31 milliards de francs cfa. Ce sont des efforts énormes qu’il a fait. La dette étant de 30 milliards FCfa, il y a un chèque de trois milliards FCfa pour la réduire », rassure-t-il. Abdoulaye Diagne informe que dans les jours à venir, il y aura une grande concertation entre le Ministère de l’Enseignement supérieur et le Ministère de l’Économie et des Finances ainsi que les  représentants des écoles privées. A la sortie de cette concertation, il y aura une issue heureuse. Mais, ces directeurs d’école doivent permettre aux étudiants de regagner les classes », dit-il. Et de renchérir : « l’amélioration des conditions d’étude et de vie des élèves et étudiants reste et demeure un élément primordial dans la mission de notre mouvement ».

A l’en croire, la valorisation du capital humain à travers l’éducation, la formation académique et professionnelle est un facteur déterminant du progrès technique qui guide les politiques économiques de notre pays. Il a lancé un appel à l’endroit de ses camarades de parti.  « L’heure n’est plus aux hésitations ni à la polémique, mais au rassemblement », tient-il préciser.

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Louga: 9.837 cartes en souffrance à la préfecture 

Selon le préfet du département de Louga, Mamadou Khouma, 9837 cartes d’électeurs sont encore dans la …

Présidentielle: Le CNRA sensibilise les jeunes reporters du Sénégal

Les jeunes reporters du Sénégal ont participé, hier, à une journée de sensibilisation sur la …