POLITIQUE

RÉFÉRENDUM DU 20 MARS- L’opposition crie à la fraude et à l’achat des consciences

  • Date: 8 mars 2016

Les leaders de la coalition du « Non gor thia wakh dia » se sont réunis, hier, presque au complet, pour une conférence de presse à l’issue de laquelle, l’opposition a fait de graves révélations. Selon elle, il existe un système de fraude mis en place par le président de la République, Macky Sall, et son entourage, qu’elle accuse d’achat des consciences.

L’opposition sénégalaise juge que l’actuel ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, est tout sauf crédible pour organiser des élections vu ses agissements. « On nous a rapporté qu’il a même assisté à meeting, avant-hier, aux Parcelles Assainies pour le camp du Oui, et chaque jour, il organise et assiste des manifestations du camp présidentiel. Comment peut-on faire confiance à ce ministre ? Pis, au moment où je vous parle, le camp du Non n’est convié à aucune rencontre pour l’organisation du référendum », peste Mamadou Diop.

Pour le Pr Malick Ndiaye, « ces agissements seraient liés aux affolements de l’équipe présidentielle, qui sachant que la majorité des Sénégalais sont contre cette réforme se lance dans les activités douteuses. » Et de renchérir : « Ce sont des pratiques qui mènent à la débauche et vous comprenait pourquoi la pronation des cimentières semble avoir pris  le dessus et comme tradition de la panique qui s’installe dans certains milieux. Ils sont  en train de distribuer de l’argent et d’autres malfaiteurs ont promis aux électeurs de leur apporter des bulletins du Non pour toucher des enveloppes. »

Plan d’action pour débouter Macky

Selon Mamadou Diop Decroix, l’ouverture de la campagne démarrera en banlieue de Dakar. « Nous allons ratisser Pikine, ensuite le 13 mars nous irons à Thiès et nous nous adresserons aux Thiessois et aux Sénégalais », précise-t-il. Le 14 mars, Mbacké et Touba seront à l’honneur. Ensuite, les villes de Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack seront visitées par les leaders de la coalition du Non. Les leaders ont aussi décidé de rencontrer les autorités religieuses musulmanes et chrétiennes. « Puisque, c’est une frange du peuple sénégalais dans toutes ses composantes », déclare Decroix.

Le 8 mars, journée de la Femme, les leaders demandent à l’ensemble des femmes, dans les partis, de s’organiser pour un dialogue avec les femmes du Sénégal pour qu’elles puissent dire Non, le moment venu. « Nous intégrons la Diaspora et les Sénégalais de l’extérieur, une couche importante, Pape Diop et Idrissa Seck sont retenus pour présider un meeting à Paris », annonce Decroix. Enfin, un meeting de clôture sera organisé dans le département de Dakar et il « n’est pas impossible d’avoir un grand rassemblement du ” Non gor sa wakh dja” », mais aussi celle « Niani bagne na », ajoute Decroix. Il a réaffirmé la volonté de la coalition de sécuriser le référendum avec 130.000 volontaires. Pour ce qui de la couleur du bulletin du Non, l’opposition rassure ses militants. « Quelle que soit la couleur du bulletin, cela ne nous dérange pas. D’ailleurs, la couleur rose symbolise la femme, qui parle femme parle paix », conclut le porte-parole du jour, Mamadou Diop Decroix.

Ibrahima Khalil DIEME

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15