RÉFÉRENDUM DU 20 MARS  Sada Ndiaye révèle de graves irrégularités en Zambie

 

La coalition du « Non »,  « gor thia wax ja » a rencontré la presse, hier, à la permanence du Pds pour révéler les dysfonctionnements notés dans le processus électoral en cours. Le front  dénonce le choix des militants membres des bureaux de vote en Zambie et dénonce aussi le comportement du ministre de l’Intérieur.

« En Zambie, 4 à 5 responsables de l’Apr ont été choisis pour siéger par bureau de voter. Pour le camp du Non, un seul. Cet acte n’est pas conforme à la loi électorale », révèle Sada Ndiaye mandataire  du Pds. À en croire, le ministre  Sada Ndiaye « parmi ces présidents, un responsable de l’Apr avait compati pour le poste de coordinateur de l’Apr en Zambie. À l’arrivée, on aura  3 membres par bureau de vote.  Un président, un secrétaire et un ascenseur, tous choisis par le Consul ou l’ambassadeur. Plus les représentants du courant du Oui et Non et on aura la décennal un représentant de l’Apr et ça ce n’est pas normale et nous avons fait une lettre pour protester auprès de Cda. »

« Le pouvoir veut les pousser vers la confrontation. Partout où les dispositions et les lois électorales seront violées, nous appellerons nos  militants et représentants de s’y opposer physiquement. On ne peut pas violer la loi en mettant des représentants dans un bureau de vote et vous mettez un représentant du Non dans un autre bureau et vous pensez avec ces pratiques vous inversez la volonté populaire, sachez que nous refuserons », peste Mamadou Diop Decroix. Il demande aux bonnes volontés d’en parler pour dissuader l’État. « Nous demandons aux sapeurs-pompeurs et les guides religieux de parler avant qu’il soit trop tard », ajoute-t-il.

L’opposition pas encore associée

Le mandataire du Pds a aussi révélé que jusque-là, le ministre de l’Intérieur n’a pas voulu les associer dans le processus. « Depuis le 19 février, date à laquelle le président à convoquer le collège électoral. Le ministre de l’Intérieur a dit que la carte électorale de 2014 a évalué plus de 4009 bureaux de  vote. Il faut que le ministre de l’Intérieur nous montre cette carte pour que nous sachons dans quelle localité où il y a évolution. Ce régime ne nous a pas associé dans l’organisation du référendum. On est dans quel pays ? » S’interroge l’ancien ministre. Sur ce comportement nébuleux  du ministre de l’Intérieur, M. Ndiaye soupçonne l’Apr de mener une activité illicite. « Ce régime mise sur l’achat des consciences mais il ne peut pas frauder. Ce qu’on dénonce, c’est l’utilisation de moyens de l’État dans la campagne. Et aussi, des institutions qui ont été dévalorisées, bafouées au service d’un clan, c’est ça qui est anormal et immoral », dénonce-t-il.

Par contre, les membres de l’Apr du département de Matam ont promis de prendre leur revanche sur Sada Ndiaye au prochain référendum. Répliquant à la sortie du griot du président Macky Sall, Sada Ndiaye dira qu’« en 2014, Macky avait remis à mes détracteurs 40 millions F Cfa et plus d’une quarantaine  de voitures 4/4 et des enveloppes à chaque cadre de Nguidjilone, dans le Département de Matam, Arrondissement d’Ogo. Malgré tout, je l’ai laminé pendant les locales alors que j’avais une voiture et des moyens personnels. Nous allons leur infliger encore une nouvelle défaite. Cette année encore parce que les populations savent qui est utile dans cette Commune. »

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

ASSEMBLEE NATIONALE La cinglante réplique de Moustapha Diakhaté à Abdoul Mbaye

Le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar(BBY), Moustapha Diakhaté, n’a pas du tout …