POLITIQUE

REFERENDUM/ ACCUSÉ DE DÉTOURNEMENT DE PRES DE 4 MILLIONS F CFA, le Coordonnateur communal de l’Apr échappe au lynchage

  • Date: 29 mars 2016

Le référendum ne finit pas de révéler ses secrets et autres dessous de table. Dans la Commune de Thiaroye Gare, on accuse le Coordonnateur communal de l’Apr, Samba Niang, d’avoir détourné plus de 3 millions 850 millions F Cfa sur l’argent qui lui avait été remis pour les besoins de la campagne. Pris à partie par les militants de l’Apr, il a échappé de justesse au lynchage.

 Les  élections référendaires, du 20 mars dernier, continuent de livrer ses secrets dans la banlieue où le Oui avait remporté le scrutin au niveau de certaines localités comme Thiaroye Gare où le Coordonnateur communal, Samba Niang, a été accusé de détournement de fonds destinés à la campagne référendaire. Il a échappé au lynchage des militants « Apéristes » qui voulaient lui régler ses comptes en lui demandant mander de faire un bilan d’évaluation des activités qui avaient été organisées lors de la campagne. Il a été sauvé par le Maire socialiste qui l’a enfermé  dans son bureau pendant près de 7 heures tour d’horloge jusqu’à la rentrée des militants avant de se sauver. Pour certaines personnes interrogées sur place par Rewmi, « Samba Niang, qui est le Coordonnateur communal de l’Apr à Thiaroye, a détourné l’argent qui lui avait été donné par le parti pour la campagne. L’accusé a empoché la rondelette somme de 3 millions et plus  F Cfa, sans parler de la deuxième tranche qu’il avait reçu pour s’occuper de l’organisation des activités de sensibilisation des populations sur les 15 points de la réforme institutionnelle ». Une situation qui a conduit les « Apéristes » de Thiaroye Gare de vouloir bastonner et corriger leur Coordonnateur communal. Selon eux, « le mis en cause est coutumier des faits du genre. Lors des élections locales passées, Samba Niang avait encore détourné près de 3 millions F Cfa ».

Interpelé sur la question, Samba Niang qui peine à apporter des preuves par rapport aux accusations portées sur sa personne  déclare : « Ce que me reproche les frères de parti de Thiaroye Gare est archi-faux. Ceux qui m’attaquent sont commandités par le Maire de la Ville de Pikine. Les fonds de campagne ont été utilisés dans les règles de l’art. Et c’est ce qui a fait que le Oui a remporté les élections référendaires au niveau de cette commune », se dédouane Samba Niang.

Joint au téléphone par Rewmi, le camp du Maire de la ville de Pikine, par le biais de son Chargé de communication précise : « Abdoulaye Timbo n’est mêlé ni de près ni de loin à cette affaire. Ceci est une affaire communale que les responsables de Thiaroye Gare doivent gérer entre eux ». Et de renchérir : « Le Maire de la Ville de Pikine que certains ”Apéristes” du département indexent comme étant à l’origine de la division de l’Apr au niveau de la ville, n’est pas mêlé dans cette affaire du détournement de fonds de campagne par Samba Niang qui cherche à ternir l’image d’Abdoulaye Timbo, après avoir driblé ses frères de parti ».

En tout état de cause, Samba Niang qui est le Coordonnateur  de l’Apr, au niveau de la Commune de Thiaroye Gare, est accusé par ses frères de même parti d’avoir détourné une somme de 3 millions et plus de franc Cfa, de la première tranche de campagne et 850 mille F Cfa pour la deuxième tranche que les mandataires et autres personnes qui s’occupaient du vote au niveau des bureaux devraient percevoir comme paiement le jour du vote. Et les « Apéristes » qui réclament le bilan et la justification de l’utilisation de ces fonds de campagne, à Thiaroye Gare, restent toujours sur leur faim.

Sada Mbodj

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15