Accueil / POLITIQUE / RÉFÉRENDUM DU 20 MARS La classe politique divisée dans la Djoloff

RÉFÉRENDUM DU 20 MARS La classe politique divisée dans la Djoloff

Si les « Apéristes » croient en la décision de leur mentor, de ne pas réduire son mandat en cours, l’opposition demande le boycott ou compte voter ”Non”.

D’après Mawo Ndiaye « le mandat de sept ans est une position du chef de l’État, Macky Sall,  qui est le gardien de la Constitution et ce dernier doit toujours respecter l’avis du Conseil constitutionnel » avant de soutenir qu’il partage la volonté de Macky Sall de poursuivre son mandat jusqu’en 2019 pour organiser la présidentielle. « Je suis en train de battre campagne pour convaincre les électeurs à voter massivement, le 20 mars 2016, pour que le ”Oui” l’emporte », soutient-il.

Cependant, le responsable départemental du parti Rewmi d’Idrissa Seck dans le Djoloff, en l’occurrence, Aly Saleh Diop, dira que c’est de la trahison le fait de ne pas respecter le quinquennat tant déclaré à l’intérieur du pays comme à l’extérieur par le président de la République. « Macky Sall avait pris l’engagement, devant le peuple sénégalais, au moment où il cherchait le suffrage des Sénégalais, en 2012,  comme quoi s’il est élu Président, qu’il allait réduire son mandat de sept à cinq ans. Pourquoi attendre après quatre ans revenir dire qu’il va faire sept ans, c’est un reniement », martèle Aly Saleh Diop.

Emboitant les pas du responsable « rewmiste », Aly Saleh Diop, Abib Sy du Parti démocratique sénégalais (Pds), ancien Maire de Linguère et responsable du parti  libéral dans le Djoloff et par ailleurs, leader du Mouvement Vision du Sénégal Nouveau, dira sur les ondes d’une radio de la place  que « le référendum n’a plus de sens et que ce sera de l’argent jeté par la fenêtre ». Selon lui, « le peuple sénégalais est déçu et que l’heure est grave quand un président de la République, première institution du pays,  n’honore pas sa parole ». Abib Sy ne s’est pas arrêté là. Il lance un appel pour un boycott massif du référendum, le 20 mars prochain.

Samba   Khary   Ndiaye                               

Share This:

À voir aussi

Mame M. Niang et Thérèse théorisent l’unité

Assis aux côtés de Thérèse Faye, coordonnatrice nationale de la Cojer, et de Cheikh Bakhoum, …