Accueil / POLITIQUE / RÉFÉRENDUM DU 20 MARS Le Conseil départemental de Kaolack mobilise pour un ”Oui” massif

RÉFÉRENDUM DU 20 MARS Le Conseil départemental de Kaolack mobilise pour un ”Oui” massif

L’Apr Kaolack, sous la conduite du président du Conseil départemental Baba Ndiaye, réunie en Assemblée générale, table sur un fort taux de participation de 85% pour le triomphe du ”Oui” au soir du 20 mars.

Baba Ndiaye, président du Conseil départemental de Kaolack a déjà commencé sa campagne référendaire. Il a sonné la grande mobilisation pour expliquer les enjeux du référendum aux militants et s’assurer de la plus large participation possible pour assurer la victoire du « Oui ». C’était en marge d’une Assemblée générale tenue dans la salle de conférence du Conseil départemental. Avec tous les responsables locaux, ils se sont engagés à tout mettre en œuvre pour que le « Oui » l’emporte à Kaolack avec un taux de participation de 85%. Selon Baba Ndiaye, par ailleurs, Président du conseil des surveillances de l’Agence nationale de construction des bâtiments et édifices publics du Sénégal, ce référendum est très important pour l’Apr ; d’où la nécessité, « pour tous les responsables, de descendre sur le terrain pour rassurer et inviter les populations à aller vers l’orientation donnée par le président de la République, Macky Sall. » Pour un ”Oui” massif et un fort taux de participation, Baba Ndiaye préconise donc la mobilisation de tous les acteurs de la société notamment la Société civile, les groupements féminins, bref la population dans sa diversité. Car, pour lui, les militants des partis politiques quine font pas 40% de l’électorat sénégalais ne peuvent pas assurer la victoire du ”Oui”. Sous ce rapport, il appelle à la mobilisation pour un vote favorable au projet de révision constitutionnelle pour « l’amélioration du bon fonctionnement des institutions, l’approfondissement de la démocratie, la consolidation de l’État de droit et la modernisation de notre régime politique. » Pour lui, la date du référendum du 20 mars prochain revêt une importance cruciale pour l’avenir du pays. Car, il s’agira, à son avis d’un véritable changement, marquant une rupture refondatrice d’un État authentiquement, souverain, démocratique et républicain.

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …