POLITIQUE

RÉFÉRENDUM DU 20 MARS Le PDS n’est pas  concerné

  • Date: 19 février 2016

Enfin, les libéraux ont réagi au  discours du président Macky Sall qui a décidé de ne pas réduire son mandat en cours. Les partisans de Me Abdoulaye Wade, en réunion du Comité directeur, hier, dénoncent le comportement du président Macky Sall et appellent leurs militants à ne pas s’impliquer dans ce processus.

Selon le Comité directeur  du Pds, « devant la Nation sénégalaise qui l’attendait sur les principes, les valeurs, la transparence et la bonne gouvernance, le chef de l’État, Monsieur Macky Sall, a manqué à son devoir tant il a renié ses engagements et revenu sur la parole donnée au Peuple et au monde entier et qui lui avait permis de recueillir, mais indûment, les hommages sincères de présidents de pays amis ». Le Comité directeur ajoute  que  « Le Parti démocratique sénégalais (Pds) considère n’être en rien concerné par le référendum annoncé et invite les partis politiques, les syndicats, les associations de la Société civile, les hommes et femmes de tous horizons, les intellectuels et tous les démocrates à se retrouver pour, ensemble, apporter la réponse du Peuple à l’aventurisme d’un régime qui ne sait où nous conduire et qui a échoué. »

Pour le Comité directeur, le référendum est très couteux. « Le Peuple ne peut être diverti par un référendum sans intérêt dont la date n’est choisie que pour des raisons de manœuvres politiciennes à un moment où une partie importante de la communauté religieuse de notre pays est concentrée dans la foi du Carême et du dimanche des rameaux.  Le refus de soumettre au Peuple, seul détenteur de la souveraineté, la question relative à la réduction de la durée du mandat du président de la République et son application au mandat en cours enlève toute pertinence au référendum annoncé qui coutera très cher pour ce qui apparaît comme une tentative d’obtenir un plébiscite à moindre frais », soupçonne le Pds. Le Parti démocratique sénégalais (Pds) dénonce les manœuvres politiciennes et la tentative d’instrumentalisation de nos institutions « dans l’unique but de contourner la volonté du Peuple de sanctionner ceux qui ont précipité notre pays dans une indicible pauvreté et qui gouvernent dans l’opacité et l’affairisme », regrette les libéraux.

Pour les législatives de 2017, le Pds met en garde le camp présidentiel contre toute idée de report. « Le Parti démocratique sénégalais (Pds) met d’ores et déjà en garde le chef de l’État et son gouvernement contre toute velléité de prolonger le mandat des députés sous quelque prétexte que ce soit et considère, le cas échéant, qu’il s’agira d’un accaparement du pouvoir que le Peuple sera en droit de combattre pour rétablir le fonctionnement régulier et normal de nos institutions », prévient le Comité directeur.

Ibrahima Khalil DIEME

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15