POLITIQUE

REFERENDUM DU 20 MARS Les hommes-lige de Khalifa Sall dénonce son illégitimité

  • Date : 25 mars 2016

« Il est inadmissible qu’une consultation soit entachée d’un si grand nombre d’irrégularités »

Selon le Maire de la Commune de Grand-Yoff, Madiop Diop, le projet de réforme institutionnelle qui a été soumis à l’approbation des Sénégalais, le 20 mars dernier, est entaché d’irrégularités. Il s’exprimait, hier, en marge d’un point de presse organisé par la 10èmecoordination Grand-Yoff du Parti socialiste (Ps).

La 10èmecoordination Grand-Yoff du Parti socialiste (Ps) a organisé, hier, une conférence de presse, à la permanence Papa Babacar Mbaye pour tirer les conclusions du référendum. S’exprimant à cette occasion, Madiop Diop, Maire de Grand-Yoff a relevé des irrégularités qui, selon lui, entachent ce projet de réforme institutionnelle. « Comment dans un scrutin référendaire, on peut ignorer la loi et refuser les listes électorales au camp du Non? Comment peut-on désigner des étudiants de l’Apr comme assesseurs et secrétaires dans les bureaux de vote, surtout à Dakar? Comment peut-on empêcher à 200.000 électeurs de voter, prétextant une panne de machine », s’interroge l’édile de Grand-Yoff.

À l’en croire, ces agissements qui n’honorent pas notre démocratie, traduisent la volonté manifeste du camp du Oui de pervertir la vérité électorale. « Malgré toutes ces dérives d’une autre époque et tout l’argent distribué pour l’achat de conscience, le pouvoir a enregistré un échec politique patent. Jamais dans l’histoire référendaire au Sénégal un taux d’abstention n’a été aussi élevé », peste-t-il. S’adressant à Mme Aminata Touré, le Maire indique que l’ancien Premier ministre (Pm) doit prendre son mal en patience plutôt que de se cacher derrière le piètre résultat du Oui qui ne représente que 8% de la population totale du Sénégal. « Elle a intérêt à se frayer d’abord une place dans son propre camp où elle peine à s’affirmer », martèle Madiop Diop.

Aminata Diallo, député : « Macky Sall n’a pas une victoire »

Pour sa part, Aminata Diallo, député et présidente des femmes socialistes de la 10èmecoordination, a abondé dans le même sens que le Maire arguant qu’il ne s’agissait pas d’un face-à-face entre Mimi Touré et Khalifa Sall. « Je dois vous dire que ce n’était pas une élection de Khalifa Sall. C’est un projet de réforme qui a été soumis à l’approbation des Sénégalais. Khalifa Sall est un Sénégalais et il a eu au moins le courage de dire qu’il n’est pas d’accord avec la manière », soutient-elle. Abordant le projet de réforme institutionnelle, la représentante du peuple indique que la Constitution n’est pas un jeu. « C’est un texte pour tous les Sénégalais. C’est un texte que les Sénégalais devraient adopter eux-mêmes avant qu’il soit soumis à leur approbation. Ce qui, donc, n’a pas été fait. Macky Sall n’a pas une victoire », clame-t-elle. Et d’ajouter : « S’il pense qu’il a une victoire, ce serait médiocre de sa part de penser qu’il a une victoire avec 60% d’abstention, avec un taux de 45% pour le Non. Si vous cumulez les deux, Macky Sall a perdu ».

Toutefois, la présidente des femmes socialistes de la 10e coordination estime que le Président Macky Sall doit tirer les enseignements de ce référendum s’il veut aller loin.

 

Les Plus Populaire
Title
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15