ACTUALITE

Referendum- Khalifa Sall vote ‘’Non’’

  • Date: 8 mars 2016

Le Maire de Dakar, Khalifa Sall, a décidé de voter « Non » au projet des réformes constitutionnelles du président Sall. Pour Khalifa Sall, ce référendum ne répond pas aux enjeux de consolidation de notre démocratie.

Khalifa Sall a dit « oxi » (« non ») à la proposition de réformes constitutionnelles formulées par Macky Sall. Le Maire de Dakar prend ainsi le contrepied du Bureau politique (Bp) de son parti (Ps) qui avait appelé à voter « Oui ». Plusieurs raisons justifient ce refus. Pour le patron de Taxawu Dakar, le référendum du dimanche 20 mars prochain, qui aurait dû permettre à notre pays d’assurer son ancrage irréversible dans la démocratie, est une occasion manquée. Autre grief du Maire de Dakar : « Ce référendum ne doit pas faire oublier que c’est la décision du président de la République de revenir sur son engagement de réduire le mandat en cours, reniement qui décrédibilise la parole publique », dit-il, amer. Ce n’est pas tout. Selon toujours Khalifa Sall, « ce qui est en cause, c’est également la méconnaissance de la souveraineté du peuple. » Poursuivant sa diatribe contre Macky, il soutient que l’alibi de l’avis du Conseil constitutionnel ne peut en aucune manière justifier que le président de la République refuse au peuple souverain l’exercice de la plénitude de son pouvoir constituant et le droit de se prononcer sur la question de la durée du mandat en cours. « Ce qui est en cause, c’est aussi l’absence de débat sur un projet de révision élaboré sans aucune concertation avec les forces vives de la Nation. Au lieu d’asseoir les bases d’un consensus durable sur la Constitution et sur les institutions de la République, le projet de réforme constitutionnelle divise notre pays et attise les inquiétudes de larges segments de notre société », a-t-il poursuivi. Pour toutes ces raisons et parce qu’il considère que la Constitution, c’est d’abord le citoyen, Khalifa Sall a décidé de voter « Non » à ce projet des réformes constitutionnelles qui, à son avis, ne répond pas aux enjeux de consolidation de notre démocratie.

Mouhamadou BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15