Accueil / POLITIQUE / RÉFÉRENDUM Macky Sall  et ses compagnons de BBy « main dans la main »

RÉFÉRENDUM Macky Sall  et ses compagnons de BBy « main dans la main »

Les leaders de Benno Bokk Yakaar (BBY) ont répondu massivement à l’appel du chef de l’État pour ensemble, discuter des réformes constitutionnelles. Pour « une stabilisation des institutions », un renforcement des pouvoirs de l’Assemblée nationale, pour un « nouvel équilibre entre les trois pouvoirs ». Une rencontre qui symbolise une nouvelle étape dans la marche du Sénégal. C’était hier, au Méridien Président.

Le Chef de l’État déroule sa feuille de route. Et il a convié ses « compagnons de Benno Bokk Yakaar (BBY) » pour ce que Macky Sall appelle « le destin, la stabilité, le bien-être du peuple sénégalais ». Et il ne veut pas jouer seul cette partition. Hier, des hommes et femmes de la coalition ont répondu massivement à l’appel de la patrie. Un pays qui, depuis 2012, a connu de « graves mouvements de tension », une raison supplémentaire pour prendre des « mesures de sauvegarde ». Le constat est que le continent noir a connu « des convulsions » et le Sénégal s’est inscrit dans la ligne « d’un nouvel équilibre entre les pouvoir exécutif, législatif et judiciaire ». Avec, comme le dira Macky Sall, « un renforcement  des deux derniers ». Avec  cette innovation « une Assemblée nationale qui va évaluer les politiques publiques ». C’est pourquoi, le président de la République a souligné l’importance de ce nouvel « avenir », fer de lance des « grands peuples qui marchent la main dans la main ». C’est ensemble que Macky Sall veut donc gagner ces combats « utiles et nécessaires ». En effet, ces « réformes sont consolidantes depuis le retour du multipartisme ». Et cette nouvelle vision va apporter à notre pays « une réponse sur la durée du mandat présidentiel ». Avec la nouvelle constitution, la durée sera de 5 années et avec un verrouillage autour de deux mandats successifs. Le chef de l’État a usé des mots forts pour doper les dirigeants et les coalitions de partis acquis à sa cause. « Vous êtes l’état-major du Oui pour l’ancrage des principes et valeurs de la République, de la démocratie et de l’État de droit », entonne-t-il.

Avant de donner le mot d’ordre : « Resserrons les rangs, investissons le terrain et soyons les porteurs de ce message d’avenir et d’espoir, dans l’unité, la mobilisation, l’organisation et la ferveur. » Poursuivant, il ajoute : « En installant le Présidium du Oui, nous engageons ainsi la grande bataille de la démocratie et de l’État de droit qui sont des aspirations profondes de notre peuple ». Sûr de la victoire du Oui, le président Sall et la mouvance présidentielle sont donc bien fondés d’aborder le référendum avec confiance et détermination, et pour cause. « Les réformes proposées correspondent à la volonté et aux intérêts de notre peuple », rassure le leader de l’Apr.

Ndèye DIAW

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …