POLITIQUE

RÉFÉRENDUM SUR LA DURÉE DU MANDAT PRÉSIDENTIEL- Macky donne déjà les résultats !

  • Date: 29 janvier 2016

 Sans le vouloir, Macky Sall fait un terrible aveu. Il sait que les Sénégalais voteront cinq ans. Voilà de terribles munitions entre les mains de son opposition.

« Il y aura bien, en 2016, un référendum constitutionnel, dont je donnerai la date précise dans les prochains jours, puis un scrutin présidentiel au début de 2017 », déclarait le président de la République dans les colonnes de L’Express. Hélas, Macky Sall est dans le secret des dieux. Ce n’est pas parce que le Peuple ne veut plus de lui, mais  partage-t-il, avec l’écrasante majorité des Sénégalais, leur déception sociale. D’où, leur volonté d’abréger son mandat. En faisant savoir qu’une présidentielle sera organisée en 2017, le chef de l’État donne du crédit à ce sondage jusque-là tenu secret et dont les représentations diplomatiques au Sénégal ont eu déjà échos. Plus de 70% des personnes interrogées disent voter pour cinq ans. Dès lors, cet aveu présidentiel fournit des munitions à l’opposition dont la déclaration favorite sur le sujet est que « les Sénégalais sont pressés d’en finir avec le régime de Macky Sall. » Et, les jours à venir seront déterminants. L’opposition sénégalaise affûte déjà ses armes sur cette erreur de communication présidentielle. Et voilà les contrecoups des médias étrangers que nos chefs d’État privilégient au risque de leur perte politique et au détriment de la presse locale. Il reste à savoir comment son parti,  ou ce qui lui ressemble, développera comme stratégies pour corriger cette bourde. Encore que sur son projet phare, le Pse qui tarde à embarquer les Sénégalais sur sa pertinence est jugé par les sondés comme un prétexte pour masquer « des incapacités » à sortir le Sénégal du trou noir dans lequel il s’enlise de jour en jour. Et si l’on se fie aux derniers développements politiques, ces derniers jours, avec l’opération de charme sur la série de libération des militants du Parti démocratique sénégalais (Pds), Macky Sall sait que l’atmosphère est lourde et que tout pourrait arriver. Donc, il décompresse. Seulement, il lui manque des outils opérationnels pour surfer sur plusieurs registres et inverser la tendance. Les attentes sont nombreuses et ce référendum constitue un premier tour pour son régime. Mais entre une année d’intervalle pour deux scrutins majeurs, aura-t-il le temps de réajuster ? Cependant, des raccourcis existent et qui pourraient déstabiliser son opposition.

Pape Amadou Gaye

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15