Accueil / POLITIQUE / Réflexions sur le pays : Le Model met en place un cercle de 300 cadres.

Réflexions sur le pays : Le Model met en place un cercle de 300 cadres.

Pas moins de 300 cadres du Model issus de secteurs professionnels et de la diaspora  ont décidé de se  retrouver en Cercle de réflexion et d’actions pour impulser la dynamique à leur parti. Mais aussi  discuter  de certains problèmes que vivent les Sénégalais et proposer des solutions ».

Au Model d’Ibrahima Sall, nous ne sommes pas  très loin de l’image que Mao Zédong se faisait des intellectuels,  cette avant-garde à même d’«élaborer un plan, prendre une décision, lancer un ordre, donner une directive, etc. » Après les jeunes et les femmes dudit Parti, près de 300 cadres du Model d’Ibrahima Sall ont senti la nécessité de mettre en place le Cercle de réflexion et d’actions des cadres (CRAC) du Model. L’idée est de discuter «de certains problèmes que vivent les Sénégalais mais aussi proposer des solutions».  Quid de leur collaboration avec la mouvance présidentielle ? Même si le Model, allié de la première heure de Macky Sall se sent délaissé dans la gestion de la Cité, il n’en demeure pas moins, selon ces cadres, ils sont en phase avec le président de la république. Pour le compagnonnage avec le Président Sall, les cadres du Model assurent qu’ils sont  toujours ensemble, en phase avec le président de la République et soutiennent sa politique. «Jusque-là nous sommes membres de Macky 2012, membre de Benno Bokk Yakaar». «On a senti le besoin de mieux nous impliquer dans la chose politique parce que nous accompagnons certes le mouvement présidentiel et nous sommes en phase toujours avec le président mais les cadres qui sont des intellectuels, des gens libres d’esprit se sont réunis et ont senti le besoin de s’exprimer sur les problèmes qui existent dans ce pays et pour poser des solutions», a expliqué Mamadou Thiam, secrétaire national chargé de la communication du Model.

 

Sans langue de bois, Thiam estime que le Gouvernement peut mieux faire pour résoudre les difficultés que vivent les Sénégalais  . Des maux qui ont pour noms: «manque d’eau, déficit d’électricité et enclavement». Pour lui, l’on ne peut pas nier l’évidence et c’est à tous les Sénégalais d’essayer de proposer des solutions. Aussi l’installation du mouvement des cadres du Model  s’inscrit-il dans la logique de la restructuration du parti

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …