Accueil / ACTUALITES / Refondation du Pds : Abdou Fall déroule le tapis rouge à Karim Wade

Refondation du Pds : Abdou Fall déroule le tapis rouge à Karim Wade

Le chargé de la restructuration du Parti démocratique sénégalais, Abdou Fall, ouvre le boulevard à Karim Wade pour intégrer le grand parti présidentiel en gestation.
Invité hier de l’émission hebdomadaire «Grand jury» de la «Radio futurs médias (Rfm) », le porte-parole du parti au pouvoir n’a pas fait dans la gueule de bois.

Source : L’Observateur
L’ex-ministre de la Santé et de la Prévention et actuel vice-président à l’Assemblée nationale a souligné avec force détails : «La finalité de tout projet politique, c’est d’être majoritaire. Et s’il y a une composante politique, civile ou sociale, qui manifeste le désir de venir participer à grossir les rangs de notre parti, en achetant la carte du parti, en s’insérant dans les structures de celui-ci, franchement, d’où qu’ils viennent, dès lors qu’ils acceptent notre statut et règlement intérieur, et sont prêts à se soumettre à la discipline de notre parti, ils ont leur place dans nos rangs». Le porte-parole du Pds de préciser non sans une dose d’humour: «Qu’ils s’appellent Génération du concret, Génération de l’abstrait ou «transgénération», d’où qu’ils viennent, ils sont les bienvenus. Notre objectif étant et restant la massification de notre parti». Le porte-parole du parti de Me Abdoulaye Wade dit ne pas comprendre qu’on veuille faire de Karim Wade un «sous citoyen sénégalais». «Il ne faudrait pas qu’on fasse de Karim Wade un sous citoyen. Ce n’est pas parce qu’il est fils d’Abdoulaye Wade qu’il cesse d’être un citoyen sénégalais. A la limite, cela peut ressembler à un acharnement que rien ne justifie». Comme pour dissiper les inquiétudes des anciens de son parti, le chargé de la restructuration du parti au pouvoir précise ce qui suit : «Nous avons un socle historique. Ceux-là (les anciens) doivent être parfaitement à l’aise. Notre rôle est que, ceux qui étaient-là puissent participer de la façon la plus claire, active et généreuse à l’effort de massification du parti. Aussi, les autres partis et cadres qui viendront doivent être à l’aise parce que notre objectif, c’est de sécuriser notre majorité. Et dans ce travail, il n’y aura aucune main de trop». Partisan de schémas fédérateurs, comme il se définit, Abdou Fall répète : «La conscience citoyenne a évolué. Par conséquent, les pratiques politiques doivent évoluer», recommande le porte-parole des libéraux. «Grand jury» est une émission hebdomadaire de la Rfm, qui se veut un cadre d’échanges entre Mamoudou Ibra Kane (directeur de ladite station Fm) et son invité.

À voir aussi

Assemblée nationale: le marathon budgétaire a démarré

Le marathon budgétaire s’ouvre ce mardi avec le passage du ministre de la Justice, Ismaila …

Fer de la Falémé: Tosyali devra patienter

Fuat Tosyali a renvoyé sa venue à Dakar à une date ultérieure. L’homme d’affaires turc …