Accueil / ACTUALITES / Refondation et rénovation du Pds : Me Mbaye Jacques Diop se range du côté de Wade

Refondation et rénovation du Pds : Me Mbaye Jacques Diop se range du côté de Wade

La nomination du président du Craes à la tête de l’Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires de la francophonie a été fêtée par ses partisans. Des milliers de personnes venant de divers horizons sont venus fêter le président du Craes. Une occasion pour Mbaye Jacques Diop de revenir sur les questions brûlantes de l’actualité politique nationale.

Source : Walfadjri
Les libéraux de Rufisque ont réussi à tenir un meeting sans grand problème.

C’était hier après-midi. Et la grand-place faisant face à la nationale 1, tout près de la maison de Me Mbaye Jacques Diop, a refusé du monde. Les militants de l’ex-Ppc, aujourd’hui dissout dans le Pds, sont venus en masse rendre hommage au président Mbaye Jacques Diop. Ils sont venus de la région de Dakar, mais également de Nioro, Kaffrine, Kaolack, Tambacounda, Foundiougne, Sokone.

Le président du Craes a profité de l’occasion pour se prononcer sur l’avenir du Pds. Pour lui, le débat sur la refondation et la création d’un grand parti est une idée géniale du président Wade. ‘Le président Wade est un homme d’ouverture. Il a montré, depuis mars 2000, qu’il n’est pas d’accord sur la gestion du Pds, en faisant notamment appel à des gens qui n’étaient pas de son parti. Aujourd’hui, en France, le président Sarkozy fait pratiquement la même chose que le président Wade. Il est en train de s’ouvrir à la gauche, au centre… Un homme d’Etat conscient qu’il est élu par l’ensemble de ses concitoyens, doit s’ouvrir. Et c’est ce que fait le président Wade, à la fois dans l’Etat et dans le parti’.

Selon le président du Conseil de la République, la question le plus importante ‘c’est la question de la rénovation et de la refondation du Pds. Le fait que nous soyons aujourd’hui au Pds, grâce à la fusion Pds-Ppc, prouve qu’il y a quelque à faire’. Et Me Mbaye Jacques Diop de faire la genèse de toutes les fusions au Sénégal qui ont donné naissance à des partis et qui ont permis au Sénégal d’avancer à la fois dans la voie de la démocratie et du progrès politique. ‘Voilà pourquoi il n’est pas mauvais de voir, comme l’aurait souhaité le président Wade, comment rénover, comment refonder le Pds. Le Pds d’aujourd’hui n’est plus celui de 1974. C’est un grand parti. Dès lors, il y a lieu de voir comment renforcer ce parti pour qu’on puisse continuer à gérer les militants en prenant en compte la vision et les préoccupations du président de la République’, déclare Me Mbaye Jacques Diop devant une foule en délire.

L’ancien maire de Rufisque s’est également prononcé sur la question du dauphinat. Pour Me Mbaye Jacques Diop, cette question est réglée par la réponse du président Wade. ’Le président Wade lui-même a dit qu’il n’avait pas de dauphin. Pourquoi voudriez-vous lui en créer forcément ? Il faut respecter ce qu’il nous a dit à nous tous qui l’avons mis là’, lance-t-il.

Concernant le dossier de la Casamance qui est sous sa gestion, Me Mbaye Jacques Diouf annonce qu’il tiendra prochainement une conférence de presse pour parler de nouvelles propositions pour une paix définitive en Casamance.

Le meeting organisé par les partisans du président du Craes était une occasion également pour remercier le président Abdoulaye Wade du choix et de la confiance accordée à l’ancien édile de Rufisque. Ce sont les artistes qui ont d’abord ouvert le bal. Mame Goor, Ouza et ses ouzette, Gorgui Ndiaye, Khouthia, la diva sérère Yandé Codou Sène, se sont succédé au micro pour témoigner sur la personne du président du Craes. Le député Seydou Diouf, héritier politique du président Mbaye Jacques Diop, a pris la parole au nom de la famille de ce dernier pour camper le débat en parlant des mérites de celui qui a travaillé avec tous les présidents élus du Sénégal. Pour le nouveau député libéral, son expérience politique doit profiter à la génération future.


À voir aussi

Valse dans la magistrature

Remue-ménage au sein du Conseil supérieur de la magistrature. Cheikh Ndiaye Seck, qui était délégué …

Mort de Fallou Sène : La Ld Debout réclame la tête de Mary Teuw, Aly Ngouille et Augustin Tine

Les ministres des Forces armées, Augustin Tine, de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, et de …