POLITIQUE

REFONTE DU FICHIER ELECTORAL La commission technique donne son “accord de principe”

  • Date: 21 octobre 2016

La commission technique de revue du code électoral a annoncé jeudi avoir donné son “accord de principe” pour une refonte partielle du fichier électoral, un des 8 points d’accord répertoriés dans son rapport général rendu public le même jour à Dakar.

 “Le secrétariat de la commission a recensé (…) 8 points d’accord sur les 12 préalablement arrêtés’’, dont celui portant sur une refonte partielle du fichier électoral, a relevé son président Amsata Sall, lors d’un point de presse.

Les travaux de la commission technique de revue du Code électoral 2016, déroulés du 16 juin au 3 août 2016, ont permis à ses membres de s’accorder également sur “la fusion de la carte d’identité et de la carte d’électeur” et “le vote des militaires et paramilitaires le jour du scrutin général”.

La participation des candidats indépendants aux élections “avec signature et définition du cadre du candidat”, de même que “l’insertion des règles d’organisation du référendum dans le code électoral”, comptent aussi parmi ces points d’accord.

Il y a aussi des recommandations de la Commission électorale nationale autonome (Cena) portant sur “la création de commissions départementales de recensement des votes des Sénégalais de l’extérieur”, “la carte électorale’’ et “la parité”.

S’exprimant en présence du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, Amsata Sall a salué “la diversité des participants” aux travaux de la commission technique de revue du code électoral.

Outre ses “membres classiques”, cette commission “a regroupé des experts électoraux, des membres de la société civile diversement représentés et des représentations d’institutions comme le Conseil économique social et environnemental”, a-t-il signalé.

“Nous avons constaté une volonté partagée malgré quelques difficultés d’arriver à des solutions consensuelles”, a souligné le président de la commission technique de revue du code électoral.

Aussi a-t-il invité l’ensemble des parties prenantes au processus électoral “à ne point rompre le fil du dialogue, mais à œuvrer sans relâche en vue de rechercher les meilleures plages de convergence sur les points objets de désaccord (…)”.

Bouchra KEBE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15