Accueil / Education / Réhabilitation des infrastructures universitaires : Plusieurs projets en cours

Réhabilitation des infrastructures universitaires : Plusieurs projets en cours

Le Soleil- Répondant aux interpellations, le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, a rappelé, par rapport à la carte universitaire, qu’il n’y avait que 5 universités en 2012 et qu’il y a eu beaucoup d’efforts réalisés. Les infrastructures de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) ont été réhabilitées. C’est le cas des amphithéâtres, de l’auditorium déjà livré ; l’Office du Bac et le Rectorat sont en cours de réhabilitation. Le nouveau bâtiment du Cesti et les deux amphithéâtres de la Faculté de Droit seront livrés en 2017. Les chantiers du grand projet d’extension de Thiès le seront au premier trimestre de 2018. Les travaux d’extension de l’Université Alioune Diop de Bambey sont aussi en cours d’achèvement et ceux de Saint-Louis déjà livrés. En ce qui concerne l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz), les travaux d’extension ont connu un retard important, mais le chantier a été repris et fait l’objectif d’un suivi attentif de la part du ministre. L’entreprise s’engage à livrer l’extension en mars 2018.

Elargissement de la carte universitaire
Lors du passage du ministre de l’Enseignement supérieur à l’Assemblée nationale, plusieurs députés ont plaidé pour leur localité, demandant soit une nouvelle université, soit des Instituts supérieurs d’enseignement professionnel (Isep), voire un Espace numérique ouvert (Eno) dans le cadre de l’Université virtuelle. Mary Teuw Niane a informé que deux centres universitaires délocalisés s’ajouteront sur la carte universitaire. Il s’agit de celui de Kolda, en cours de construction et qui prendra en charge les préoccupations en matière de développement des sciences humaines et sociales, et de Guéoul, dans la région de Louga. Pour le Sénégal oriental, l’Université de Tambacounda a fait l’objet d’un ajustement de planification qui place sa construction entre 2019-2020, avec une orientation technologique.

Dans la même lancée, l’ouverture de l’Université Amadou Mahtar Mbow est prévue en octobre 2018 avec, en septembre prochain, la première phase qui sera réceptionnée pour accueillir une première cohorte de 6000 étudiants. Quant l’Université du Sine-Saloum El hadji Ibrahima Niass (Ussein), après de nombreuses tractations, le marché a été annulé et l’attribution s’est faite en 2 lots au profit des candidats arrivés en deuxième et troisième position. Les travaux vont démarrer en 2018 et l’ouverture est prévue en octobre de la même année.

S’agissant des Isep, le ministre de l’Enseignement supérieur a fait part du chantier de l’institut de Thiès, en cours d’achèvement, qui permettra de passer d’une centaine d’étudiants à 5000 dans un horizon de deux ans.

Il est prévu aussi la construction de quatre autres Isep à Richard-Toll, Bignona Diamniadio et Matam. L’Isep de Linguère, dédié à l’élevage, et celui de Mbacké, consacré à l’énergie, figurent dans la programmation. Pour le Sénégal oriental, il est prévu le 7ème Isep dédié aux mines et un Eno.

O. KANDE

À voir aussi

Bac à Kédougou: 1371 candidats ont démarré les épreuves du 1er tour

Ils sont 1371 candidats à plancher sur les épreuves du Baccalauréat, session normale Juillet 2018, …

Bac: 124 candidats exclus à Thiès

Le Bac général qui a démarré hier fait ses premières victimes. 124 candidats du lycée …