téléchargement

RELANCE DES ACTIVITES DE L’AFP Niasse promet des moyens

Le secrétaire général national de l’alliance des Forces pour la République Moustapha Niasse veut faire de son parti un cadre de réflexion et de proposition. En effet hier, au siège de son QG sis à sacré cœur, Moustapha Niasse a recommandé au Dr Alioune Sarr, coordinateur de l’Alliance nationale des cadres pour le progrès (Ancp) de faire revivre le parti dans les quatre coins du Sénégal, dans les 4 ans à venir, avec comme stratégie, une campagne d’explications, de sensibilisations et d’écoutes auprès de la population.

Le président Moustapha Niasse veut faire vivre son parti. Dans quelques jours, les responsables de parti, scindé en quatre groupes, sillonnerons les quatre coins de ce pays, avec des objectifs fixés par lui-même. « Pour les 3 ou 4 ans à venir, je veux que nous soyons auprès de la population. «  Une feuille pour chaque axe, pour que la décentralisation soit bien comprise par les citoyens. Allez partout dans les villes et campagne du Sénégal et discutez avec la population et recueillez leur impression sur la politique de décentralisation de notre régime », a-t-il annoncé au cours de cette rencontre avec les cadres de l’AFP.

Pour bien mener cette mission, Moustapha Niasse a demandé à ses lieutenants de ne pas se faire des soucis. « Je suis prêt à sortir tous les moyens pour que vous meniez bien votre mission. En plus, vous aurez des véhicules 4/4 pour me faire ce travail », indique le président de l’Assemblée nationale. Pour lui, c’est une façon, non seulement de faire vivre son parti, mais aussi d’aider l’actuel régime. « Cette mission que nous allons lancer si mes camarades sont d’avis avec moi, c’est une façon d’aider le président de la République et la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY).Car nous sommes un parti de vision et construction », a-t-il conclu. Séduit par cette proposition, le ministre du commerce, Alioune Sarr, par ailleurs coordinateur de l’Alliance nationale des cadres pour le progrès (Ancp), s’est dit satisfait de la présence de Moustapha Niasse à cette rencontre, mais il a aussi insisté pour que ses camarades fassent une large sensibilisation sur la nouvelle institution dont l’élection de ses membres est prévue ce dimanche.

« L’Alliance nationale des cadres pour le progrès (Ancp), a estimé qu’il est opportun, dans le conteste de la campagne pour les enjeux et incidences du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, (HCCT) d’alimenter la réflexion. Parce que cette question touche à la vie des populations sénégalaises en ville, en campagne et dans la diaspora », a-t-il souhaité. Ces déclarations ont été tenues lors de la conférence publique sur le HCCT et la problématique des développements territoriaux dont le thème retenu hier est : « Enjeux et défis de la phase 2 de la décentralisation ».

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-1

SEYDOU GUEYE REPLIQUE A CHEIKH BAMBA DIEYE «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses»

Cheikh Bamba Dièye avait  presque tourné en dérision la récente sortie du chef du gouvernement …