POLITIQUE

RELATION IDRISSA SECK-TALLA SYLLA La fin d’un compagnonnage

  • Date: 17 novembre 2016
Après quatre ans de compagnonnage, les relations entre Idrissa Seck et Talla Sylla s’effritent petit à petit. Talla Sylla qui ne cache plus sa volonté de s’allier avec Bby montre de plus en plus son désir de tourner le dos au leader de Rewmi.

Le maire de Thiès a profité du meeting de ralliement d’un ancien militant de Rewmi avant-hier pour annoncer son ambition de faire une liste commune avec Benno Bokk Yaakaar. Talla Sylla qui a été porté à la tête de la municipalité de Thiès aux locales de 2014 par Idrissa Seck a décidé aujourd’hui de tracer sa  propre voie. A travers ses déclarations, il montre sa volonté de tourner le dos à son ‘’mentor’’.  C’est ainsi qu’il avait annoncé les couleurs  le 5 juin  dernier avec le lancement de son mouvement Fal Askan Wi. L’ancien  leader de l’Alliance pour le progrès et la Justice/Jëf Jël avait d’emblée précisé que sa coalition n’était ni contre Macky Sall, ni contre  Idrissa Seck. Toutefois il a voulu rester ‘’loyal’’ envers son prédécesseur  pour le rôle joué par ce dernier dans son élection.

‘’Idrissa Seck m’avait beaucoup soutenu à cette occasion. Mais c’est Dieu qui m’a élu et Il est le Seul capable de m’enlever de ce poste’’, avait-il précisé. Toujours dans le même registre, il poursuivait : ‘’J’ai eu beaucoup de respect pour le Président Idrissa Seck et je garde intact ce respect. J’ai posé des actes allant dans le sens de l’aider à tenir sa famille politique. Mais je suis convaincu qu’il gagnerait à faire attention à un certain nombre d’éléments de son entourage.’’ Ces assertions de Talla Sylla ont été contredites pas Idrissa Seck qui déclarait que son successeur ne l’avait pas avisé de la création de son mouvement. ‘’ Il ne m’a ni informé ni invité lors du lancement de son mouvement’’, disait-il lors d’une rencontre tenue avec les conseillers de Rewmi.

L’ancien maire de Thiès qui était visiblement très remonté  à cause des  actes posés par son successeur est revenu sur les bases de leur alliance. ‘’Quand Talla Sylla m’a sollicité pour diriger la mairie de Thiès, je lui ai dit que je ne pouvais pas donner ce poste à quelqu’un qui n’est pas de mon parti. Il a donc accepté d’acheter la carte de Rewmi. Il m’avait demandé d’attendre encore six mois pour officialiser son adhésion. Ce que j’ai accepté.’’

Talla Sylla : ‘’Je ne serai derrière personne’’

Le leader de Rewmi n’avait pas également apprécié la posture adoptée par  Talla Sylla qui souhaitait se constituer en partie civile  dans le dossier d’un litige foncier qui  opposait l’ancienne équipe municipale aux conseillers de l’Apr.  ‘’Il dit qu’il y a eu des malversations dans la gestion de l’équipe municipale précédente. S’il sait des choses, il n’a qu’à le dire. Je ne peux pas comprendre qu’il associe mon nom à des malversations. Et s’il avait entendu les gens le dire, son rôle devait être de me défendre. Les Présidents Wade et Macky, avec tout l’appareil d’Etat qu’ils ont eu à leur disposition, n’ont pas réussi à salir mon nom. Il ne faut donc pas accepter d’être la porte d’entrée pour m’atteindre. D’ailleurs, ils ne peuvent passer », avait asséné le leader du parti Rewmi.

De son côté, Talla Sylla a essayé de  défendre sa position par son désir  de faire siéger son mouvement à la 13ème législature. ‘’Si la Présidentielle avait eu lieu à date échue, c’est-à-dire en 2017, avant les Législatives, nul doute que j’allais soutenir la candidature d’Idrissa Seck. Mais le Bon Dieu en a décidé autrement et nous allons vers les Législatives avant la Présidentielle. Et pour ces Législatives, je ne serai derrière personne.

Car si on se dit la vérité, Idrissa veut être président de la République. Il ne veut pas d’un poste de député encore moins celui de conseiller. Que Dieu exauce son vœu. Mais moi, mon souhait est de  siéger à l’Assemblée nationale et de parler au nom du Peuple. A ce titre, mon mouvement, Fal Askan Wi, va aller aux législatives sous sa propre liste. J’invite donc tous les citoyens, de quelque obédience qu’ils puissent appartenir, à venir se joindre à nous aux côtés du Peuple. Car le combat du Peuple c’est le seul combat qui vaille’’, avait-il soutenu lors du lancement de son mouvement.

Aujourd’hui que l’actuel maire de la capitale du Rail a renouvelé son désir d’aller aux prochaines législatives sous la bannière d’une coalition, fût-elle Benno Bokk Yaakaar, c’est la fin de son compagnonnage avec le président du Conseil départemental de Thiès qui se profile à l’horizon.

HABIBATOU TRAORE Enquete

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15