Accueil / ACTUALITES / Relisez les GO de Cébé (semaine du 09 au 15 avril 2018)

Relisez les GO de Cébé (semaine du 09 au 15 avril 2018)

GO : Takhe ci rip ! 

Pour certains (Entendez ceux qui ne prennent plus le tribunal d’assaut dès le petit matin), il ne fait plus de doute. Comme dit Tapha Tine, le religieux « dafa tché takhe rip ». Il serait bien mêlé dans l’affaire comme certains de ses codétenus le laissent entendre.

Pour d’autres en revanche, le mara peut très bien connaitre des brebis galeuses, sans pour autant les fréquenter ou leur apprendre des tours de passe conduisant directement au paradis et aux 77 mômes promises par ceux qui font le jihad.

L’un dans l’autre cependant, on dit de l’imam Ndao qu’il est non violent malgré certains de ses prêches salés. Va falloir attendre la fin du procès et la conviction intime du juge.

Une autre histoire au moment où tout le monde exhibe ses terroristes pour toucher des rançons.

GO : Guédiawaye réclame…un  cimetière neuf 

Il n’y a pas longtemps, le maire Alioune Sall avait dégagé un budget  important pour faire face à la question. Mais comme certains de ses hommes pensent, à raison, que les difficultés d’ici-bas sont plus urgentes à résoudre, ils ont préféré les prioriser.

Ainsi Guédiawaye est retournée à la case départ, en ne craignant pas un nouvel échec vu le nouveau statut du maire, qui peut même leur offrir des parcelles viabilisées et des pleureuses pros pour en rajouter à la liturgie. Comme au Cameroun où elles sont super bien organisées, ces braves dames. Spécialistes des obsèques.

Vous voulez booster votre deuil ou funérailles ? Il existe des tas d’équipes de pleureuses professionnelles, presque assermentées, avec des dizaines d’années d’expérience et à des prix abordables.

  • Pleurer normal : 200 000 FCfa (306 €)
  • Pleurer et se rouler au sol : 300 000 FCfa (459 €)
  •  Pleurer en s’accrochant aux gens : 400 000 FCfa (611 €)
  • Pleurer en menaçant d’entrer dans le tombeau : 500 000 FCfa (764 €).

Des réductions sont possibles en fonction du nombre de pleureuses que vous louerez. Un abonnement annuel est aussi disponible. Pour les clients Premiums et réguliers, il y a en bonus un catalogue de pleurs en plusieurs langues. Qui dit mieux ?

PS : Pour ceux qui sont « morts » de rire derrière leur écran, il existe aussi des pleurs à distance, pour vous, 100 000 FCFA. Il y en a pour tous les prix.

Go: Rationalisation ou restriction des partis ? 

«Temps boy», les choses étaient beaucoup plus simples et avaient un nom : régulation. Quand par exemple, un quidam se sentait assez fort pour venir terroriser un  quartier, on faisait appel aux « grands »  et la cause était entendue.

Plus efficace qu’un décret. On ordonnait le nettoyage général, et toutes les armes étaient permises pour le combattre, l’essentiel étant de ramener la victoire et le calme. Kalaches, machettes et karchers pouvaient facilement se croiser sur le champ de bataille, sans nullement heurter les consciences ou nourrir des scrupules.

Exactement comme aujourd’hui, avec ce projet de loi scélérat que l’on propose aux Sénégalais, pour dit-on rationaliser le nombre de partis politiques existants.

On parle de près 300 formations politiques que compterait à l’heure actuelle notre pays. Mais qui a compté pour savoir ? Qui peut avec exactitude nous renseigner sur le sujet, sinon les services du Ministère de l’Intérieur qui semblent avoir d’autres chats à fouetter ?
On avance par ailleurs qu’au Sénégal, il est devenu impossible de voler des élections tant nous sommes dans une démocratie trop avancée.  Pas un peu  trop facile pour servir de vérité  d’évangile ?

Si en tout cas il est difficile de bourrer des urnes avec tous ces portables qui circulent, on peut en revanche douter qu’en amont on ne puisse tripatouiller les listes électorales, avec tous ces retards notés au niveau des cartes électorales.

Au total, si ce projet de loi sorti du néant passe comme lettre à la poste, simplement parce que ses défenseurs à l’Assemblée résident tous dans le camp présidentiel, il n’en démure pas moins que bon nombre d’entre nous pensent aux coups fourrés et autres joyeusetés connues sous l’ère Wade, avec les mêmes couleurs et acteurs qui n’ont fait que changer de rôle.

Le 23 juin 2011 n’aurait donc à rien servi ?

Go : Le Mollah de Front de Terre apostrophe ses pairs

Leur silence coupable et complice devant les exagérations de Macky qui serait en train de devenir leur fils préféré, depuis qu’il fait pleuvoir des millions sur leurs têtes et restauré les mosquées et palais.

Aujourd’hui, il ne comprend pas que nos guides religieux se contentent d’encaisser et de se taire devant un Macky Sall qui se comporterait comme si les Sénégalais étaient ses sujets.

A-t-il raison ou tort de s’emporter ? En tout cas, reconnaissons qu’il n’est pas seul dans son indignation.

Go : Le Mollah de Front de Terre apostrophe ses pairs 

Leur silence coupable et complice devant les exagérations de Macky qui serait en train de devenir leur fils préféré, depuis qu’il fait pleuvoir des millions sur leurs têtes et restauré les mosquées et palais.

Aujourd’hui, il ne comprend pas que nos guides religieux se contentent d’encaisser et de se taire devant un Macky Sall qui se comporterait comme si les Sénégalais étaient ses sujets.

A-t-il raison ou tort de s’emporter ? En tout cas, reconnaissons qu’il n’est pas seul dans son indignation.

GO: Macron veut diminuer le nombre de ses députés 

Voilà en effet qu’Emmanuel Macron, le président de la République française sur laquelle tout le monde copie, prend la parole, à la tribune du Congrès, devant les députés et les sénateurs, pour leur proposer de petits aménagements entre amis.

En effet, dans un souci d’efficacité du travail des députés et des sénateurs, le chef de l’Etat des toubabs a annoncé vouloir réduire d’un tiers le nombre de parlementaires.

Sans autre forme de procès. Il annoncé également vouloir mettre un terme à la prolifération législative hors de prix.
Car les parlementaires devraient quand même pouvoir, dans les cas les plus simples, voter la loi en commission.
Ce n’est pas une bonne idée ça, Niasse Coumba Abdallah ? Surtout au moment où même payer ses dettes devient un exercice périlleux d’équilibre ?

Vous devriez en tout cas en toucher mot à Maodo Gallé qui est dans la nasse. Si vous continuez à vous réclamez son ami. Ne dit-on pas que c’est dans l’épreuve qu’on reconnait ses véritables potes ?

GO: Macky Jr serait-il prêt à revoir ses parrainages ? 

Devant un climat social aussi délétère, c’était une vraie bombe qui alimente toutes les conversations. Et qui ont commencé à faire peur des politiciens pros comme Maodo Malick Mbaye et Wilane qui ont demandé à Macky de désamorcer l’engin dégoupillé, en suspendant cette loi sur le parrainage piquée on ne sait trop où et comment.

L’homme de Marème va-t-il maintenant s’exécuter ou jouer à Zorro comme dans l’affaire Khalifa Sall qui n a pas encore dégagé ses derniers effluves ?

On y verra clair dans quelques jours. Mais déjà beaucoup pensent qu’un petit ajournement ne serait pas une mauvaise affaire, histoire d’estomper les ardeurs guerrières. Vaut mieux aller au scrutin calme sans parrainage, que…. le contraire.
Demandez à Pa Wade..

Cébé

 

À voir aussi

Manifestation du 19 avril La marche n’est pas autorisée

La marche prévue demain à l’Assemblée nationale par l’opposition et la société civile, contre le …

Risque de tension aujourd’hui au Sénégal A force de jouer avec le feu….

REWMI.COM Nous sommes bien optimistes dans notre cher Sénégal, au point que le Chef de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *