Accueil / ACTUALITES / Relisez les Go de Cébé (semaine du 12 au 18 février 2018)

Relisez les Go de Cébé (semaine du 12 au 18 février 2018)

GO : Sur les traces des 200 milliards de Mimi 

Possible. Car depuis, nous passons notre temps à encaisser ou à dire que nous avons encaissé. Comme vient encore de le faire Zazou Ba. Même incapable de nous dire combien a été recouvré dans le cadre de la traque des biens mal acquis, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a révélé le montant reçu pas l’Etat dans les contentieux avec les tiers.
Sans blagues. Selon lui, rien que les opérations d’Arcelor Mittal, Millicom et Sonacos ont rapporté à l’Etat près de 152 milliards de FCFA. Soit une plus-value de cession d’actifs et d’occupation d’un immeuble de la Sonacos et d’autres petits trucs, estimés à plus de 2 milliards 498 millions FCFA. Bakhna dall! Qui inventait alors ?

En tout cas, après ces petits miracles, ne venez surtout pas nous dire que nous sommes loin des 200 milliards de l’Archange Mimi, la chef d’escadron des envoyées spéciales du Palais et du Ciel.

GO: ‘’Ki mo…nèkhe’’ 

C’est tout ? A peu près. Mais il faut craindre que le Dg fasse dans la confusion. Est-ce qu’il a bien compris le rôle d’un adversaire sous nos tropiques et comment fonctionne notre démocratie héritée ?

En quoi nous intéresse le comportement d’un Idrissa Seck devenu charretier à ses seuls yeux, ou d’un Ousmane Sonko à la sauce incivique ?

GO : ‘’Oussou Borom’’ décret 

Cette discussion volée à deux étudiants en pleine conversation résume-t-elle assez bien la situation ? En tout cas, la robe noire est assez outillée pour déterrer un décret qui nous échappe ou une loi esquintée par le temps. Sans être procédurier comme Me Doudou Ndoye, il doit être le style bon étudiant qui « parcourusse tout. Ainsi , dans l’ affaire Khalifa Sall, pour mettre définitivement un terme à la polémique autour de la Caisse d’avance, il nous a encore miraculeusement ressorti un décret signé en 2003, qui réglemente la gestion de la Caisse d’avance (Régie d’avance pour être plus précis) et qui, dès lors, ne peut plus fonctionner comme des Fonds politiques. En gros, ce n’est pas une histoire de fonds politiques, mais bien de caisse d’avance soumise au contrôle de l’État.

Mais…..pourquoi enfoncer des portes déjà ouvertes par tous ceux qui en ont contre le maire de Dakar ? Qui ne savait pas que jusqu’a l’extinction du Soleil (comme dit le ndanane pygmée) la discussion allait se poursuivre entre tenants de caisse noire et de caisse d’avance ?

GO : Benno Andak… moom 

Pour certains, je suis allergique à d’autres comme Serigne Bass le proc-qui-n’aime- pas-la-provoc…

Mais ‘’dara nak.’’ Faisons notre job, proprement pour parler ce soir d’une suspension de Mamadou Ndoye et Cie par les gars de la LD.

Ce qu’ils proposent à leur ancien Secrétaire général ?

La suspension pure et simple, pour des tas de délits mignons. Comme  le  déballage des secrets entretenus avec le Président Sall, et des accusations gratuites contre les membres de la LD de mettre en avant les privilèges toujours avant tout.».

Beaucoup de choses nauséabondes quoi ! Mais quand on sait qu’ici il est difficile de trouver un seul Sénégalais pour critiquer Ndoye et compagnie et qu’il n’en est pas de même pour certains d’entre eux qui ne peuvent plus manger du « thiébou dieune» et sans arome Macky, ceci pourrait expliquer cela.

Le poisson et les assaisonnements coutent excessivement cher à Dakar. Pas vrai ?

Cébé

 

À voir aussi

Guet Ndar: La brèche a tué plus de 350 personnes

De 2004 à maintenant, la brèche de la langue de Barbarie, a tué plus de …

Retour au Sénégal: Karim dubitatif

Les partisans de Karim préparent activement son retour au Sénégal, annoncé en décembre. Mais  Jeune …