Accueil / ACTUALITES / Relisez les Go de Cébé (semaine du 26 mars au 1er avril)

Relisez les Go de Cébé (semaine du 26 mars au 1er avril)

GO: Khalifa à quitte ou double 

Soit le magistrat libère l’ancien maire socialiste ce jour même, et par la même occasion, délivre toutes les énergies positives regroupées autour de l’édile socialiste, soit il retarde le verdict (en le reprogrammant par exemple), et conforte l’esprit de ceux d’entre nous qui ont toujours pensé que cette affaire est strictement politique.

L’un dans l’autre cependant, il s agira surtout de ne pas faire jurisprudence. Nous, et le juge Lamotte avec, vivons une situation inconfortable et dangereuse depuis un bout de temps, indigne d’une démocratie attaquée de toutes parts par une mer de politiciens que la simple hantise de perdre le pouvoir, commence à rendre aveugles et dangereusement irresponsables.

GO : Le faux-pas du professeur Songué 

Mais cela suffit-il pour en faire un bon animateur ou un journaliste ?  Assurément pas. Ce n’est pas son métier et sa conduite ces derniers  temps prouve facilement le contraire.

Incapable par exemple de venir au studio sans se croire obligé de relayer les éloges des fans qu’il rencontre lors de ses fréquents déplacements, Songé devrait savoir que ce n’est pas si important que ça. Tout comme il devrait se douter que ses croyances et ses  professions de foi répétées à l’antenne en tant que Baye Fall ou quelque chose comme ça, sont tout à fait perso.

Il doit rester équidistant des jugements extrémistes et des sentences religieuses qui engagent. Nous sommes en république et la liberté de tous est garantie par la Constitutions, au delà des mini-jupes et robes qu’il ne saurait voir et qu’on devrait lui cacher.

Gageons quand même que ses propos sur les tenues des folles ont  largement dépassé sa pensée. Cela ne mérite TOUT DE même pas une convocation devant le juge.

Go: Salla Bigué et son  grand chantier 

L’état de notre justice est devenu préoccupant. Peut-être parce que nous avons trop laissé faire. Sans dire qu’elle est gangrénée, nous pouvons quand même avancer qu’elle est sérieusement malade, et que des gestes comme celui du juge ne seront plus des épiphénomènes, au-delà de la curiosité et de l’émotion.

Les causes du mal ? La décadence de notre société, mais aussi la responsabilité d’une classe politique qui nous dirige depuis la naissance, avec les même équipes, un peu ré-oxygénées à chaque étape.

Nos valeurs morales ont toute tendance à disparaitre,  pour ne laisser la place qu’à celles, marchandes.

Cela ne devrait-il pas suffire à nous indigner et à chercher à refonder notre  justice, au lieu de passer notre temps à entretenir gracieusement ce silence coupable et gênant ?

A vos actes et à votre morale, parquetiers citoyens ! L’heure est grave.

GO : Idy revient avec ses versets et ses missiles ! 

Mais c’était exactement quoi les problèmes rencontrés entretemps  pour la diffusion de l’élément ? Les lois de la pesanteur journalistique ? Allez savoir. Toujours est-il qu’à la fin de la rencontre soldée par un match plein, les journalistes de la RFM qui ont interviewé Idrissa Seck avant-hier s’en sont tirés comme des grands. Itou pour le sujet lui-même qui s’est surpassé, conscient que maintenant il a été pardonné par de nombreux Sénégalais qui guettent la moindre de ses déclarations en ces temps de précampagne électorale.
C’est qu’Idy a l’art de poser le doigt sur les vraies questions que se posent les Sénégalais.

Toujours avec plus de mordant et ce qu’il faut d’arrogance et de culture, il parvient toujours à relever le défi, tant le discours plein d’enseignements nous éloigne des banalités et des choses cachées des gars de Maodo Gallé.

Si on en redemande ? Quelle question !

GO- Santy Ngom: La nouvelle coqueluche 

Puis de l’eau a coulé sous les ponts. Sans dire que le garçon doit avoir perdu de sa superbe, on peut au moins lui conseiller de faire gaffe à sa carrière puisqu’une autre étoile serait née entretemps.

Son nom ? Santy Ngom. Il a connu sa première sélection avec l’équipe nationale du Sénégal vendredi passé, en surprenant son monde, à quelques deux mois de la liste définitive pour le Mondial 2018.

Merci Alioune de savoir ce que tu fais.

Cébé

À voir aussi

Grève: Le Sytjust remet ça

  Le Syndicat des Travailleurs de la justice (Sytjust) décrète, à partir de la semaine …

Les organisations de presse au chevet des travailleurs

Elles ont été nombreuses à répondre à la journée de mobilisation et de solidarité convoquée …