Relisez les GO de Cébé – Semaine du 1 au 7 août 2016

  • Category : ACTUALITES
  • By : moussa keita
  • Date : 7 août 2016

GO : Tirer sur Nafy Ngom, ne t’honore pas Seydou ! GO SEydou Gueye  vendredi

Encore l’odeur pestilentielle de la politique politicienne ! Dans leur grande majorité, les sénégalais ont découvert Seydou Guèye avec l’avènement de la deuxième alternance. Correct, toujours dossiers en main, il parcourait les différente rédactions pour défendre son parti et faire la promotion du « Yonou Yokuté. »

Un vrai intello toubab (on dit même que madame est blanche) qui recourait plus souvent à ses dossiers, qu’aux « garouwalés » à la petite semaine de beaucoup de ses camarades politiciens.
Mais comme Djolof est resté Djolof, le voilà qui a vite abandonné les bonnes manières pour changer comme tout le monde. Adieu les hautes valeurs intellectuelles, et vive le sale boulot à la portée de tous. Comme en témoigne sa sortie d’avant –hier, pour vilipender la dame Nafy Ngom Keita. En effet, lors de la conférence de presse qu’il a tenue au siège du secrétariat du Gouvernement, le ministre auprès du Premier ministre, par ailleurs porte-parole du Gouvernement, nous apprend iniquement que l’ancienne patronne de l’OFNAC a perçu 8 mois de salaire, en plus des avantages et prérogatives attachés à sa fonction, de sa nomination à sa prestation de serment.
A quelles fins ? On lui a fait des faveurs particulières ? Non. Juste pour dire son mandat de Nafy était bel et bien arrivé à terme, et que Macky n’a fait que la remplacer.Pourquoi alors toutes ces précisions ressassées sur les toits ?   En tout cas, si c’est pour les raisons évoquées par Seydou Guèye, on ne serait pas loin d’avoir loupé le coche, car la manière n’y aurait pas été.

Et que viennent par la suite faire dans le dossier, cette histoire de magistrat qui n’aurait pas aimé qu’on lui demande de déclarer ses biens publics et dont on dit qu’elle aura été à la base du remerciement de Nafy ?

Tout cela sent le clair- obscur, comme on commence maintenant à en avoir l’habitude. Sont-elles en train de renaître les vieilles pratiques, comme juste si on avait pris les mêmes pour recommencer ?

GO Thioro Baye Samba….. Lamine samba de la TFM, dina dadjie nit. GO Lamine Samba jeudi

Attaqué un peu partout pour son accoutrement de dimanche dernier, l’animateur farfelu de la TFM n’a rien trouvé de mieux à répondre, que sa « ndockette qui fait fureur et bougrement rappelle Waly Seck et ses frasques, est un simple cadeau de son tailleur. Un grand fan par ailleurs.

Alors pourquoi la robe parait elle si étriquée ? Lamine Samba de nous apprendre qu’il a grossi depuis son retour de la Mecque, et que sans doute son tailleur celui ne le savait pas.A d’autres ? Pourquoi alors ne s’en est il pas débarrassée dès qu’il s’est aperçu que la bure le serrait à la taille, pire qu’une femme en grossesse de trois mois ?
La vérité est que ces trucs de con efféminé, ont plutôt tendance à s imposer la garde-robe déjantée d’une certaine jeunesse en mal de repères.
Il ne s agit pas de caprice d’artiste comme on veut le faire croire. Mais plutôt de chercher coûte que coûte à faire le buzz. Et pour y arriver, rien de mieux que de s’attifer de tenues rectifiées de gonzesse, quitte à en paraître, plus idiot qu’avant.
Non, Lamine ! Même si tu dis que tu assumes, je suis prêt à jurer sur tous les dieux griots, que tu te désoles et ne cherches que contenance. Tu t’es planté cette fois, et je prêt à parier que tu regrettes amèrement ta connerie. Sinon, watal !

Go Me Sèye lave Macky à grande eau GO Me SEYE mercredi

Ah, la magie du petit écran! Parfois, les politiques ne font que profiter de l’actualité à la télé, pour étaler des banalités, à défaut de répondre à la question du jour.

Comme Me Ousmane Séye hier, sur une chaîne de la place. Invité à donner son point de vue sur l’affaire Nafy Ngom Keita qui veut attaquer Macky en justice pour abus de pouvoir, Me Sèye cette fois, a vraiment fait dans le clair -obscur.
Ou alors, il a vachement ménagé la « chèvre de Monsieur Sall », pour amicalement s’en prendre à » Dame Chou », sur un ton de condescendance et de camaraderie qui sentent le « faralaté » à mille lieux.

L’avocat ne sait pas si Nafy NGom à tort ou raison, de ruer dans les brancards après son limogeage. Il ne sait pas non plus si elle a été bluffée par des proches, pour parler aujourd’hui de dénoncer la mesure comme un abus de pouvoir, alors que c’est le Chef de l’Etat qui l’avait nommée en toute souveraineté…Ce qu’Ousmane sait en revanche, c’est que si c’était lui, il n’aurait pas rouspété. On ne sait jamais. Donc ? Donc l’ancienne patronne de l’OFNAC, même haut fonctionnaire émérite, ne peut prétendre se battre contre l’Etat, ou son chef. On perd dans tous les cas.

Une potion assez tranchée. Mais dans ce cas, pourquoi créer des lois qui protègent l’OFNAC, si les prérogatives se résument à « dénoncer et le fermer » ?

GO La môme vert –de- Gris GO la mome vert de GRiIS mardi

Chhhuuuttt ! Si vous n’avez rien compris  au titre, ce n’est pas grave. C’est sans doute par ce que vous n’étiez pas encore nés. » La Môme vert-de-gris » est un film français réalisé en 1952, et sorti en salles en 1953. Il relate une histoire d’or américain, avec l’agent du FBI Lemmy Caution (l’acteur Eddie Constantine), qui intervient avec fougue et désinvolture sur le continent, traque, démasque et confond tous les brigands.

Je ne sais pas pourquoi. Mais le titre du film me rappelle un peu le combat d’avant-hier. Au lieu de Gris Bordeaux, j’ai cru revoir la môme vert de gris. Et au lieu des cris de joie traditionnels de Fass, on a plutôt assisté à une défaite de trop, qui incitera certains  supporters à huer le lutteur presque cinquantenaire, et à lui lancer des projectiles.

Au nom de quoi ? Même si le patriarche Mbaye Guèye, prend la défense de Gris et parle de dieux de la lutte qui n’étaient pas avec lui, Tout le monde commence .à penser que Gris a fait son temps, et qu’à un moment de la vie, il faut savoir s’arrêter…définitivement.
Il suffit simplement de demander à Yékini pour avoir une idée du poids des ans dans l’arène. Ce n’est pas honteux la retraite, voyons ! Cela ne dépend que du métier.

PS : Et des vacances de dix ans à Tivaouane, histoire de se familiariser un peu avec les wirds Tidiane, comme Modou Lô ?
Khana bakhe !

GO Policiers ripoux ? Mais c’est plein mon quartier ! GO Flic ripou

La vidéo du policier réclamant des sous aux passagères d’une voiture si elles ne voulaient pas être verbalisées, encombre bien évidemment les consciences sénégalaises, même s’il n’y a rien de nouveau sous les cieux.

Faut-il maintenant taper fort sur le flic, pour décourager de nouvelles initiatives ?

Ou mettre le paquet sur ces filles écervelées, ces enquiquineuses du net qui empêchent de tourner en ronde  tout en le faisant savoir au monde entier ?
Pour ma part, je penche pour les deux solutions à la fois. Rabattre le caquet aux donzelles pour leur apprendre que même si le Net est une grande démocratie, il y a des choses qui ne se font pas. Ensuite rappeler au policier que la pratique a beau être généralisée dans les rangs, ce ne sera jamais une raison pour faire du zèle et avaler publiquement des contraventions. Juste pour 3 simples malheureux mille francs. Cela pouvant signifier non-respect de l’administration à laquelle on appartient, ou non-respect de son statut de fonctionnaire.

Voilà pour le côté répression morale, …et virtuelle. Pourquoi virtuel ? Par ce que dans la réalité, c’est devenu banal, tout ça. Des scènes du genre se voient tous les jours. Il suffit de remplacer les filles au comportement un peu léger par des conducteurs fautifs, et de diminuer l’argent de la rançon, qui peut ne même pas faire 1000 frs par papillon.
Que dis-je ? Moins de 500 frs. Cela dépend de la position du mois. Entre le 25 et le 31 par exemple, comme à la bourse, la cotation peut dégringoler jusqu’à 200 frs, par ce qu’a cette date, plus personne n’a un sou en poche en poche. Juste les yeux pour pleurer.
Alors qui dit mieux, comme sanctions pour tous?

Cébé

 

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15