ACTUALITE

Relisez les GO de Cébé (semaine du 11 au 17 janvier 2016)

  • Date : 17 janvier 2016

 

serigne mbacké.ndiayeGO Présidentielle : Mbacké Ya niou doy !

Mais si tous les deux se fichent du « quand-dira-t’on », Serigne Mbacké parait plus audacieux. Dans sa dernière sortie, il a eu le culot de demander aux libéraux de se rassembler et de voter pour Macky Sall. D’abord, parce qu’il considère Macky comme un libéral évadé de la maison Wade, ensuite parce qu’il trouve peu opportun de demander à un libéral au pouvoir de quitter son trône.Franchement, comme argumentaire, ça se pose là. Mais comme Serigne est un « never mind », ce n’est pas ça qui va arrêter ses turpitudes. Pourvu simplement que Macky sache qu’il est à l’ouvrage, depuis son énième « diébélou ».

 Go MagistratsGO- SOS pour nos magistrats

Êtes-vous sûrs que sous un soleil de 45 degrés, nos magistrats ne souffrent pas trop de la chaleur, emmitouflés comme des pingouins, dans leurs toges non adaptées qui pèsent au moins plus de 2 kg ?
Après cinquante six ans « d’indépendance » n’est-il pas temps que nos juges et nos avocats changent de tenue, au moins pour des raisons climatiques ! Outre la lourdeur de ces toges, les rabats en hermine ne dépareillent-ils pas sous nos tropiques, puisque cela fait belle lurette qu’on nous dit libres de nos actes ?
Vous me direz qu’il y a pire ailleurs. Comme au Ghana, où non contents de ressembler à de petits pères Noël, ils en rajoutent en arborant des perruques blondes.
Il est sûr que si Collé Ardo, Diouma Dieng ou Oumou Sow proposaient de nouveaux modèles, les gars jugeraient et apprécieraient. « Lou niou ame dieul ». Ça doit tenir trop chaud, ces robes là !

 Go Grand DoudouGO Grand Doudou à la rescousse de Macky

Le débat est donc clos. D’ailleurs, facile de voir d’ici, un homme qui a un peu grossi ces derniers temps, faire trois pas de salsa, avec madame un peu plus épanouie. Quand Grand Doudou parle, jaillissent toujours la lumière et quelques vśux discrets.
Ndoye lébou !

 abdoulaye-wade-1-1-150x150GO Les célébrités… sous Wade

Les cocotiers de Baldé, le mélomane…
Lui, l’actuel maire de Ziguinchor, n’est pas allé trop loin pour se faire connaitre de ses compatriotes. Co- organisateur du Fesman, il aura réussi deux prouesses qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires. Un bateau « musical » à 1 milliard de nos francs par jour, et des cocotiers qui ont refusé de pousser sur la Corniche. Quand on y pense encore…!
Le tunnel de Karim
Le petit lui, c’est le maçon en chef consacré. Trop « nandité ». Quand, sur la Corniche, on l’attendait pour une clôture du cimetière et du débarcadère de Soumbédioune, il a trouvé plus scientifique : un tunnel, carrément. Et pas trop cher puisque l’ouvrage va aussi couter 1 milliard. Pas joli ça ?
Le Reva de Farba
Au début, il s’agissait d’un plan agricole, destiné au retour à la terre des chômeurs et des étudiants sans emploi qui pullulent les rues de Dakar. L’affaire fut rondement menée par Farba, l’enfant de Nguélou, qui était à ce moment-là le chouchou du vieux. Mais à l’arrivée ? Nada. Ni terres, ni cultures. À la place, une initiative qui a fini en eau de boudin comme de nombreux projets de l’époque, alors que l’argent avait coulé à flots. Rien à ajouter sauf qu’il se débrouillait très bien lui aussi, avec ses diplômes italiens.

La vaisselle bureautique d’Awa
Celle-là, elle est prof de français dans le civil, mais aussi informaticienne et cordon bleu, à ses heures perdues. Des cuillers et des clés USB à 35.000 balles l’unité, c’est elle qui les a inventées, même si elle a dû éprouver du mal à les faire breveter. Il fallait le faire, et elle l’a fait. Euskey !
On va en rester là pour ce soir, les gars ! Mais ne vous en faites pas. Il reste encore de sacrés clients dans mon petit bloc-notes privé, pour tous les nostalgiques de la belle époque.

GO-abdou-karim-sall-1GO Factures impayées : Ça reste quand même bizarre, Sall Ngary !

Sans vouloir polémiquer, il a tenu à tout démentir, avant de rétablir «  sa vérité », en parlant d’un magasin-boutique qu’il avait donné en location à un tiers qui aurait disparu avec les factures impayées, et qui lui aurait ainsi porté lui-même préjudice, en sa qualité de bailleur.
Ce qui est tout à fait possible, puisque maintenant les Sénégalais sont devenus trop « graw ».
Mais quand même, le troublant dans cette affaire, c’est quand les dettes de la Senelec s’amoncellent des années durant, sans que lui Abdou n’ait jamais cherché à assainir la situation, n’ait jamais réagi.
D’habitude, quand un locataire se taille avec des dettes impayées, seules trois possibilités s’offrent au proprio. Payer à sa place et le poursuivre par la suite, trouver un compromis avec le nouveau locataire, ou alors tout révéler à la police et à la Senelec.Quelle option a choisi Salam, cet homme de paix ? Il ne l’a pas précisé. Mais en se taisant pendant si longtemps et en s’en prenant seulement maintenant à la presse qui a révélé l’affaire, qu’il accepte que ses réponses puissent être difficiles à avaler.Y a tellement de grands patrons qui oublient de payer leurs factures, que certains ne risquent pas d’être inquiétés outre mesure…

Cébé

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15