go-150x150

Relisez les Go de Cébé- semaine du 22 au 28 août 2016

GO Sonko se fait lâcher par ses amis GO Sonko

Au départ, il s’agissait d’un jeune inspecteur des impôts, par ailleurs chef de parti politique, qui suscitait l’intérêt des sénégalais en révélant de graves cachoteries d’Etat. Il avait fini par gagner la sympathie de beaucoup de ses compatriotes à cause de la violence des ripostes qu’il essuyait de la part des autorités, mais aussi des injustices permanentes auxquelles il avait droit, simplement par ce que ses nombreux discours dérangeaient ses supérieurs.Mais depuis, Ousmane Sonko, a t’-il été grisé par cette subite notoriété ? Il est permis de croire en tout cas que l’homme commence à changer. Devant une certaine façon singulière de vouloir rouler seul et de récolter seul les fruits de sa témérité, il en perd des supporters. On ne se mobilise plus pour lui apporter son soutien.

Au lieu de comprendre que son combat se situe à la lisière de tout ce qu’il dénonce, avec beaucoup d’autres spoliés dans son propre camp, Sonko semble en faire son propre cheval de bataille, et se présente de plus en un Zorro, seul capable de nous délivrer de nos vieux démons et de nos turpitudes.

Résultats des courses ? Même plus le temps de chercher à s’attirer des appuis, et de remercier tous ceux qui l’ont soutenu et continuent de l’accompagner dans ses prises de positions. Il pense peut être que les solutions personnelles et solitaires sont de loin plus bénéfiques et plus préférables à d’autres.Péché de jeunesse, ou manque de clairvoyance ? Il serait illusoire de croire en tout cas, que ceux qui lui nourrissent encore de la sympathie, se battent uniquement pour ses beaux yeux.

Redescends sur terre, Sonko ? Tu en es à peine au second round.

GO Encore des règlements de comptes ? GO Réglement de comptes

Qu’est ce qui explique cette légèreté qu’on constate de plus en plus dans certaines publications qui squattent le Net « sénégalais, et qui s’en prennent régulièrement aux responsables de sociétés d’Etat? » Comment un media sérieux peut-il parler d’un désordre flagrant qui régnerait au Port Autonome de Dakar, sans d’abord nous dire exactement ce qui s’y passe

Et pourtant c’est ce qui est arrivé cette semaine. Sur un site de la place. Avec un articulet aux relents alarmants qui nous apprend que le Port de Dakar serait en train de prendre eau de toutes parts, et que si rien n’est fait, ce fleuron de l’économie sénégalaise risquerait de couler.
Brrrr ! Que se passe t’-il donc de nouveau dans l’institution ? Que signifient ces cris d’orfraie ? Où se trouverait la menace ? On a beau chercher, mais on n’a rien trouvé de sérieux.
Et à la place de réponses claires et précises , voilà que le média en ligne nous apprend simplement qu’après près le limogeage spectaculaire du Directeur Financier Mamadou Diop il y a quelques jours , l’essentiel des cadres de la boîte serait aujourd’hui sans bureau, et voltigerait comme des feuilles mortes dans l’espace portuaire, alors que le Port Autonome de Dakar dispose de locaux et d’immeubles qu’il met en location un peu partout à Dakar.
Pas un peu aérien tout ça ? De quoi justifier le couvre-feu ? Vous pouvez en juger vous-même. Mais si jamais les arguments avancés par le journaliste pour décrier une mauvaise gestion de Cheikh Kanté et prédire la mort du Port de Dakar se résumaient à ça, il deviendra facile de déceler un coup fourré. Encore que l’article n‘est même pas signé.
Cela ne fait t’-il pas penser d’ailleurs à une tentative ostentatoire de nuire ? Resterait seulement à savoir à quelles fins.

GO Avis de Décès Shekau aurait péri hier GO Shekau

J’en connais qui vont danser la bamboula ce soir, si jamais la nouvelle se confirme. Selon l’Armée nigériane en effet, , le fameux chef de Bokou Haram serait décédé hier, suite à des blessures occasionnées par des raids aériens, datant de la semaine dernière.

Il aurait reçu des éclats de bombe sur le tronc et la tête, le meilleur moyen de nous quitter bruyamment et de nous plus réapparaitre.
On se doutait un peu qu’il n’était plus opérationnel depuis quelques temps, l’ami Abubakr. Il n’apparaissait plus sur les vidéos de propagande ( à la place on voit plutôt un autre barbu , pas du tout beau gosse, déguisé comme au Carnaval et qui refuse de monter sa tronche sans doute hideuse) , et ses discours habituels se faisaient moins incisifs, plus prudents. .

Cela dit, il va être très difficile de voir quelqu’un regretter sa mort, s’il a été réellement tué. En commençant par ses compatriotes nigérians, dont il enlevait et violait les filles, et en terminant par les autres africains dont il avait terni l’image et stigmatisé l’impuissance. Juste au nom de ses seuls intérêts égoïstes et personnels , peinturlurés avec le pinceau d’un Jihadisme maison.
Prions pour sa mort…définitive.

GO Faudrait qu’on revoie le partenariat « Séne nagg » GO Sénac

Au début, on était d’accord sur tout avec le camarade Sénac. Du moment qu’il consentait à préfinancer des autoroutes et se faire payer 20 ans plus tard, tout ce qu’il disait ou voulait était presque un ordre, pour nos autorités.

Mais à la longue, on s’est aperçu qu’il nous conduisait directement à la mort. Avec tous les marchés qu’il gagne sans coup férir, avec des initiatives personnelles pour lesquelles il ne demandait presque plus l’avis de personne, on avait fini par croire que le Ministère des Infrastructures était devenu une indépendance de Eiffage Sénégal. C’est Senac quasi tout seul qui a décidé des prix à payer, pour emprunter l’autoroute inachevée à grand péage.

C’est encore Sénac qui est venu récemment nous informer de l’ouverture du deuxième tronçon Diamniadio- Mbour, avant de se raviser….sans donner d’explications.Qui lui confère tout ce pouvoir ? On le saura bientôt. Peut-être. Mais parait que quand Macky a été mis au courant, il a rué dans les brancards, et décidé de freiner un peu les ardeurs de ce sénégalais d’origine toubab, qui prendrait ses compatriotes pour des « nagg ».

Selon les informations qui courent, le Président aurait été scandalisé par les tarifs que Senac comptait proposer aux usagers qui voudraient prendre ce tronçon.
Pas toujours intéressant de servir de vache à lait aux autres.

Cébé

 

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …