ACTUALITE

Relisez les Go de Cébé- semaine du 25 au 31 juillet 2016-

  • Date: 31 juillet 2016

GO Rewmi Quotidien … repart en vacances Go rewmi part en vavances

J’en connais …des jaloux qui ne seront pas contents d’apprendre la nouvelle, mais tant pis. J’en connais également qui vont tout de suite crier de joie et déclarer que cela doit être des congés forcés, que nous devons être en faillite, mais c’est devenu une ritournelle. On commence à avoir l’habitude. Eh oui ! Chaque été, les gars de Rewmi se tapent un mois de vacances. « Mouy noor, mouy nawette ». Même si l’increvable Big Boss, Mbagnick Diop, va continuer, lui, de mener ses activités 24 h/24.Les journalistes auront tout le mois d’Août, pour reposer leurs méninges et s’éloigner un peu des turpitudes de la vie dakaroise.

Mais à l’arrivée ‘’nak’’, c’est-à-dire en Septembre, ils devront être frais et prêts pour repartir de plus belle. Pas question de trainer. Le patron n’aime pas, le travail non plus.

Pas de sniff sniff, s’il vous plait ! Nous allons vous manquer, c’est sûr. Mais… même les machines ont besoin de souffler, pour leur entretien.

GO : Ça commence à sentir la Turquie d’Erdogan GO   macky-

« Kou yeungou ma…diakhasssé la. » Ça ne vous rappelle rien, cette atmosphère qui, depuis quelque jours, plane sur le pays ? Moi, si. Wade, vers la fin. Ou si vous préférez, l’essai à la terreur et à l’arbitraire. Ce « matay » flagrant qui conduit inexorablement vers la dictature de la pensée unique, le règlement de comptes sans limites, façon Erdogan.
Nafy Ngom Keita qui montre qu’elle est une « pank » qui ne se laisse pas faire ? Pas grave. Pas de soucis, comme on dit maintenant. On la relève simplement de ses fonctions, on l’envoie à la retraite et on la remplace par une concurrente. Une, plus jeune, pour pouvoir la façonner selon les besoins.

Ce jeune Ousmane Sonko, l’Inspecteur des Impôts et Domaines qui empêche de tourner en rond ? Pareil. On va lui apprendre à jouer au fumiste. On va le griller à la sauce administrative. Il suffit d’actionner Zazou Bâ pour qu’il le suspende de ses fonctions, et lui montre qu’à supérieur, supérieur et demi.
Ce qui n’est pas normal. Certes Sonko est tenu par un devoir de réserve. Mais, en plus d’être ce patriote très bon agitateur d’idées, c’est aussi un chef de parti dans une démocratie qu’on veut grande, comme la nôtre. Trop réducteur qu’on le qualifie de banal « lanceur d’alerte ». Il assume une responsabilité plus noble et plus respectable, et il mérite le soutien de tous, tant que son engagement partisan milite pour l’intérêt général.

Le prochain sur la liste ? On va attendre, voir. Ce qui est certain, c’est que « lou eupp, tourou. Légui nake, kéne dou wakhe ? »

Go-Ces menteurs de journalistes Go ces menteurs de journalistes

REWMI.COM-L’Univers est composé de protons, de neutrons et d’électrons. Mais aussi de… gros-cons et de poltrons. Depuis des mois, à la télé française, de pseudos scientifiques toubabs nous bassinent avec ces histoires de viande rouge et de charcuterie, accusées de favoriser certains cancers.Saviez-vous qu’en 2005 déjà, la discussion avait commencé, et qu’elle avait même été l’un des sujets principaux du congrès Egea, la Conférence internationale sur les bénéfices santé du régime méditerranéen qui s’était tenue à Rome ?
Si vous ne le saviez pas, c’est fait. Et maintenant vous êtes avertis. Toutes ces révélations nouvelles brutales qui nous viennent du Ciel, ne sont que du vent. Elles répondent toujours à des besoins économiques et cela se vérifie tous les jours. Depuis que l’homme est sur terre, il a bouffé toutes sortes de viande. Il a même bouffé de l’humain dans certaines circonstances, et n’en a jamais crevé. Pourquoi voulez-vous alors que soudainement on indexe cette même viandoche, comme susceptible de l’envoyer ad patres ?

Pas de quoi donc mettre votre boucher au chômage. Pas de quoi non plus faire des chichis, la tabaski ou la ‘’Tamkharit.’’ Au contraire, redécouvrez les bénéfices des produits animaliers, et mangez santé. Tout ça est invention de Blanc, sinon les dibiteries allaient fermer.

Parole de Cébé !

GO L’émission Jakarrloo tombe du troisième étage de TFM Go Diakarlo

Il était une fois, Jakaarloo BI, une émission très intéressante sur la TFM. Tout le monde la suivait le vendredi soir, et ceux qui ne pouvaient pas, se le faisaient enregistrer ou raconter. On y traitait de tout à Jakkarloo Bi. Le plus loyalement du monde, et sans tabou.
Avec des journalistes animateurs au professionnalisme reconnu (sauf chez certains dont le ton varie souvent avec la chanson du moment) l’émission, était partie pour être la première du pays. Animée par le talentueux Khalifa Diakhaté (quand il est en forme), on la voyait même sur les chapeaux des roues. Malheureusement, elle a subi de mutations depuis, qu’elle en est devenue méconnaissable. A cause des invités au petit bonheur, des limites criardes d’un Bouba Ndour omniprésent, des incertitudes prononcées d’un Papiss Diao, et aussi d’un manque de diplomatie de l’animateur Khalifa Diakhaté, qui semble parfois perdu dans les rôles.
A un certain moment, on avait cru pouvoir prêter le début de l’insuccès à cet hurluberlu de Birima. Mais après son départ, on s’est rendu compte que le mal était plus profond.Est-ce la rançon d’un compromis historico-politico-dynamique avec le pouvoir, comme cela se dit ?
Il est en tout clair qu’avec le choix fantaisiste des invités (qui ne semble plus répondre aux mêmes critères d’avant), et l’invasion prononcée des politiques qui ne font que caresser le Shah dans le sens du poil, tout le monde finit par lasser.

Jakarloo bi n’instruit plus, il abrutit. Tant qu’à faire, autant se réfugier de nouveau dans le « sabar tintamarre », première spécialité durable de la boite.

GO : La leçon de modestie du Président du Cap-Vert téléchargement

C’est notre confrère, Mademba Ndiaye, de la Banque mondiale qui raconte :
Au moment de prendre le café à Beramar Grill Pexi di Terra, un resto de Praia, un homme entre, salue tout le monde et va rejoindre une table où se trouvent déjà trois dames. Il commande un café et la serveuse, sans précipiter aucunement, lui sert son café. Jusque que là, rien de particulier. Sauf que notre chauffeur nous dit, à moi et à ma collègue Madjiguene Seck, « c’est Jorge Carlos Fonseca, le président du Cap Vert. »

Nous : « Ah bon ? On va alors le saluer ». Alors on se lève et, surprise, le président comme s’il avait deviné, vient vers nous avec un large sourire. On se présente. Discute de notre mission. Il nous dit avoir rencontré Macky Sall, à Kigali. Tout cela sans aucun protocole et sans aucun agent de sécurité visible ! On rigole et on se dit à plus tard. « Oh, dit-il, j’ai oublié de vous présenter ma femme, ma fille et une amie qui est avocate. »

Il parait que cette scène n’a rien d’extraordinaire au Cap-Vert. Mais admettez quand même que cette simplicité « présidentielle » a de quoi épater un Africain !

C’est moi qui complète, commente :
«  Euy, fofou dé, dou Galsen ! » Si c’était chez nous, même quand un simple ministre entre dans un lieu public, on le sait tout de suite à trois choses. Son secrétaire qui entre le premier, va directement à la table du fond pour déposer le sac et les dossiers, le plénipotentiaire qui franchit le seuil à son tour et attend que tout le monde l’ait reconnu, pour se signaler par un sourire béat, enfin tout le service qui se mobilise pour faire savoir aux clients qu’ils ont été infiltrés par une personnalité ou un « yakhe bou reuy. »

Vrai que les Capverdiens ont la démocratie dans l’âme, les veines. Et non pas sur le boubou. Même si c’est un «Ganila».

Cébé

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15