ACTUALITE

Relisez les Go de Cebe- Semaine du 27 juillet au 2 aout 2015

  • Date: 2 août 2015

mary TeuwGO- Meury « Davotoglou » en peine

Si vous ne voyez pas combien Meury Teuw Niane, le Ministre de l’Enseignement, ressemble à Ameth Davotoglou, le premier Ministre turc, allez vite sur Google. Plus précisément sur Google Images et comparez leurs photos. Mêmes airs, même taille, mêmes lunettes, mais aussi même détermination à venir au bout des objectifs.

Sauf que cette fois, ca parait raté pour Boy Niane. Pris en grippe par les étudiants depuis la mort de leur camarade Bassirou Faye et l’annexion du campus par les forces de l’ordre, il a payé cher son incartade d’avant-hier à l’Université.

C’est que la visite n’était pas du tout appropriée. Qui avait conseillé à Macky et à son ministre de faire un tour à l’UCAD, par ces temps qui courent ? Avaient-ils sous- estimé le mécontentement des étudiants, auxquels s’étaient mêlés naturellement des éléments de l’opposition ?

En tout cas professeur émérite et opportuniste, ce n’est pas Meury Teuw Niane que vous risquerez de voir sitôt dans le campus. Il va prendre des congés forcés. Et comme dans la langue ouolof « Dawotoglou » signifie : « sauter des repas dans l’incapacité de voir quelqu’un vous le faire », sûrement que le Ministre va retourner à Saint Louis pour les vacances. Surtout pour se ,gaver de «fondé» et retrouver des forces, en attendant la prochaine rentrée.

GO Eugénie DieckyGO- Radio Africaine : Eugénie n’a volé rien du tout !

Encore une de nos tares ! Quand les autres nourrissent des projets et se battent pour leur donner naissance, nous autres, Sénégalais, en sommes encore à parlotter dans les grand-places, et à les dénigrer. Quand Wade était président, il  avait annoncé le projet de lancement de la Rta ou Radio télévision africaine. Il avait même demandé à Goudiaby d’en dessiner les plans. Mais comme pour beaucoup d’autres projets mort-nés, la raison est à chercher dans le suivi. On s’est réveillé des années plus tard, en nous rendant compte que cette radio supranationale dont on parlait, était même sortie de nos têtes. Alors quand la journaliste africaine Eugénie Diecky veut le ressusciter aujourd’hui, peut-on parler de plagiat et inviter des médias plats à s’en faire l’écho ?

Ce serait lui faire mauvais procès. Outre que le projet n’a jamais vu le jour, le simple fait de lui redonner le nom  de Rta ne saurait être un crime. Que signifie d’ailleurs Rta, si ce n’est pas banalement Radio-Télévision-Africaine, un petit acronyme de rien du tout, à la portée de tous ?

Aidons plutôt la consœur à réaliser son rêve. Pour le bonheur de tous. Elle en a la capacité, puisqu’en 2005 déjà, elle était la directrice de progtammes de Africa Numéro 1.

Bayi lène Eugénie, way ! Moome, dafa diécke sakhe !

GO  aminata-nianeGO Affaire du gré à gré : Ami ! … Mbadou ?

Mais, ce qu’on ne savait pas, c’est que Mme Aminata Niane, pendant qu’elle était Directrice Générale de l’Apix, était aussi membre du Conseil d’Administration de Atos -depuis 2010. L’on parle même d’un numéro 3, pour vous dire.

Alors, je continue ou je vous laisse deviner ma  pensée ?

Quel flagrant conflit d’intérêts, en tout cas !

GO WalyGO- F….. la paix à Waly Seck

Avec un papa dans de sales histoires, le jeune chanteur est franchement, beaucoup plus à plaindre, qu’à exploiter médiatiquement. Assez de malheur comme ça peut rendre tout le monde dingue, pour qu’on éprouve encore le besoin d’en rajouter, en parlant du procès de Waly Seck qui se déroulera, finalement, le 4 Août prochain. Ou relatant de nouveau, des faits de coups et blessures qu’on lui reprocherait, pour avoir voulu se faire justice, après une agression.

Cette version des faits, d’ailleurs, m’a paru toujours  loufoque. Qu’à défaut de louer des sbires, Waly emploie des fans ou loue des sbires pour casser la gueule à quelqu’un, je peux l’admettre. Ce sont des choses qui arrivent, souvent, dans certains milieux.

Mais que lui-même soit l’auteur des coups capables de valoir une Itt de 7 jours à des livreurs de pains, j ai toujours du mal à y croire. Oui…oui…. Je sais. Il peut être ceinture noire de ceci, ou ceinture blanche de cela. C’est bien possible. Mais, de là à voir Waly jouer à Bruce Lee avec ses jambes, on dirait brin d’allumette, ou son torse plat, façon table-menuisier (comme auraient dit les cousins ivoiriens), ça ne passe vraiment  pas dans le cinéma de ma tête.

.Alors f… la paix  à Waly et laissons-le bosser. Il en a bien besoin. Car, à part ses «miaulements» incessants qui ne plaisent qu’aux fillettes qui se veulent branchées, je ne lui connais aucun talent, certain.

ME-SIDIKI-KABA-GO Alors ? On attend quoi, Sidiki ?

Mais, dites-moi Monsieur le Ministre… Saviez-vous que Béchir, le président soudanais, était bel et bien au rendez-vous  de la 3ème Session Ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte qui se tenait à Nouakchott ?

Si. Si, il y était. Avec Macky d’ailleurs… Ah bon ! Vous n’étiez pas au courant ? Vous étiez à Tamba ? Ah d’accord…! «Waw kagne». Je me disais bien… que vous ne saviez pas… Cela ne pouvait être que ça…

Hé bien…, sachez qu’il y était. Tout le monde se demandait d’ailleurs, si vous avez renoncé à le traduire devant les tribunaux, avec le mandat d’arrêt international qu’il traine comme un boulet. Si, si…. On vous a réclamé… mais personne ne savait où vous étiez passé….On pensait même que le Président vous a dissuadé de le poursuivre, pour ne pas trop compliquer les choses…. C’était pas ça ? Ah d’accord… Je comprends, volontiers. Pas facile les champs, avec cet hivernage tardif… D’accord Monsieur le Ministre.

Mais je ne crois pas utile de sortir un communiqué pour vous indigner. C’est déjà fait. Il y a des gens qui se sont indignés avant… D’ailleurs, certainement les gars ont commencé à oubier, avec cette nouvelle histoire de consul guerrier qui défraie la chronique…… D’accord, Monsieur le Ministre ! C’est une bonne idée. Oubliez tout ça. Les Africains seront assez intelligents pour savoir que la première fois, vous aviez seulement crié avec les loups. C’est ça, Monsieur le Ministre.  D’accord… On se recapte… Et bons travaux champêtres ! Au revoir….

GO DIagnaGO Quand Diagna se fait parfumer par la presse.

Après celui qui est en prison, pour avoir voulu faire chanter des ministres, en voilà un autre qui, au contraire, parfume ses correspondants. Au point que ceux-ci doivent certainement en rougir, si la chose est possible.

A la suite d’une convention signée grâce à l’entregent du Président Mamadou Diagna Ndiaye, voici par exemple, ce que le conseiller technique chargé de la communication du Ministère des Sports lui écrit, sans doute, inspiré par le génie Mame Coumba Lamb, ou une autre cousine fée de  Rufisque.

Lisez d’abord. On en reparle ensuite.
«Monsieur le Président,
Permettez-moi de vous adresser mes sincères félicitations et remerciements à l’occasion de la signature de la Convention entre le Comité National Olympique Italien (Coni) et le Comité National Olympique Sportif Sénégalais (Cnoss) qui entre en droite ligne avec les intérêts du monde sportif sénégalais. Un accord de partenariat qui reflète la confiance que le monde olympique vous témoigne ainsi qu’à votre programme.
Monsieur le Président aujourd’hui le monde sportif est sensible, avant tout, à l’intérêt que vous manifestez vis-à-vis des acteurs sportifs. Le mouvement sportif sait, à titre personnel, le sport et toutes les difficultés auxquelles il est confronté sont loin de vous être étrangers, car vous êtes un homme du sérail. Et il est particulièrement heureux, car il a l’espoir que vos propos, vos actions, votre engagement lui assurent de votre écoute et de votre compréhension.
Monsieur le Président, la signature de cette convention avec le Coni est le symbole de la continuité de la recherche de solutions pour une bonne préparation de nos athlètes en direction des échéances internationales. Chaque jour qui passe vous donne envie de bien faire, de faire faire plus et mieux. Sous votre magistère avec  le Cnoss, il y a eu déjà beaucoup de chemin parcouru. Et aujourd’hui encore, ni la neige, ni la sinuosité ou l’étroitesse des routes, ni la mer, ni la brume ne freinent votre solidarité, votre générosité, votre esprit d’ouverture la générosité et l’esprit d’ouverture et d’accueil pour un sport performant au Sénégal.

Merci Monsieur le Président car sans vous, le Cnoss ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.»

Ki ayoul ? Mais moi, ce qui m’a le plus charmé dans cette correspondance particulière et désintéressée, c’est surtout  la touche poétique.

Ba si ay neige, sinuosité, étroitesse des routes,  mer, brume… !. C’est ça le génie sénégalais !

GO faye_tamsir_consul_general_du_senegal_a_marseilleGo : Tam’s ? Mouy guerrier !

Mais, quand des collègues et des amis de Tamsir Faye sont, à leur tour, entrés dans la danse, en indiquant que c’est un multirécidiviste, les choses se sont alors corsées pour le petit diplomate sérère.

Ainsi, Tam’s serait-il bel et bien coupable des faits qu’on lui reproche, et il ne restait plus seulement qu’à déterminer le genre de breuvage qu’il aurait ingurgité, pour expliquer son comportement.

Selon certains «pros» sollicités, on peut tout de suite effacer le vin, les autres spiritueux, la bière ou le mousseux. Même pas le «seung» amélioré, même si nous avons affaire à un parent de Senghor. Ces trucs là ne font pas autant de bruit, d’après nos spécialistes. Car si c’est le «rosé», on s’en sort peut-être au maximum, avec une envie trop folle de «taquiner» une fille. Et si c’est une bière, plutôt des maux de tête, quand on a beaucoup bu. Pareil pour le martini et les pastis qui sont souvent mélangés avec du soda, pour permettre leur accès aux dames et aux gentils messieurs.

Mais quand on flirte sévérement avec le Whisky, le gin ou la vodka, il est impossible de prévoir la suite. On se la fait toujours raconter par la suite, et il vaut mieux, si on est consul, rentrer dans son pays, et attendre le courier diplomatque pour connaître le fin mot de l’histoire.

C’est ce que vient sagement de faire Tamsir, avec …l’appui du gouvernement sénégalais. Un point, c’est tout, comme dit le mari de Marème.

Cébé

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15