Accueil / ACTUALITES / Remaniement après le verdict du procès de Karim Macky va-t-il chambouler le gouvernement ?

Remaniement après le verdict du procès de Karim Macky va-t-il chambouler le gouvernement ?

Le remaniement annoncé par des organes de la presse nationale serait imminent. Une source bien introduite renseigne qu’il pourrait intervenir après le délibéré du procès de Karim Wade. Le Président Macky Sall qui veut contenir les contestations qui suivront le verdict  de ce retentissant procès va former une équipe de ministres qui lui sont très fidèles et élargie à des familles religieuses.

Le Président Macky Sall pourrait bien chambouler son gouvernement, après le délibéré du procès de Karim Wade qui sera rendu ce 23 mars. La source qui nous a mis la puce à l’oreille indique que plusieurs ministres vont quitter l’attelage, pour d’autres postes de moindre envergue. Dans la prochaine équipe gouvernementale, le Président Macky Sall qui a toujours confiance au Premier ministre Dione fera entrer des responsables politiques qui prennent sa défense et qui savent bien le faire. En clair, pour le changement de gouvernement qui pointe, tous les ministres du présent attelage qui ne montent pas au créneau pour défendre le Boss vont être mis sur la touche. A l’instar d’une équipe de football, le successeur de Me Wade veut des collaborateurs qui mouillent le maillot. Si le président de la République a choisi la date post-délibération du procès de Karim pour chambouler  le gouvernement, c’est parce que, nous a fait comprendre notre source, il a une claire conscience que des réactions ne manqueront pas de fuser, avec la probable condamnation de Karim. Et c’est pour contrer les contestations et manifestations qui s’ensuivront que Macky Sall va ratisser large. Il n’ya pas que des politiques qui vont intégrer le prochain gouvernement. Des membres de familles religieuses et des personnalités qui leur sont proches sont dans l’antichambre de l’attelage et n’attendent que le lendemain du  verdict du procès de Karim pour siéger dans son gouvernement. En les «enrôlant», Macky veut isoler et achever Wade qui, malgré ses récents dérapages verbaux, disposent toujours de solides soutiens auprès de certains chefs religieux. Par ailleurs, si le chef de l’Etat qui a mis le patron  de And jef, Landing Savané dans son escarcelle, réussit à en faire de même avec des marabouts qui ne le gobent pas, il  renforcera son camp pour faire face à celui de son prédécesseur au palais. Dans le prochain gouvernement, les ministres alliés dont les partis ont décidé de se présenter contre Macky pourraient ne pas y figurer. Le patron de l’Apr qui a compris que sa cause n’est pas défendue par tous les organismes de défense des droits humains a sa botte pour apaiser leurs ardeurs. Alioune Tine qui a perdu de son mordant, depuis la chute de Me Abdoulaye Wade, a été éloigné du pays avec ses responsabilités sous-régionales. Mais de loin, il peut peser sur les sorties de son poulain, Seydy Gassama qui tire très souvent sur le régime.

Fallou Diop

À voir aussi

GO : L’Afsud ? C’est du sérieux, Lune !

Est-ce qu’on va s’en tirer cette fois, avec ces sacrés Sud-Africains ? Ne devrait-on pas un …

Le communiqué du Conseil des Ministres du 18 octobre 2017

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres mercredi 18 octobre 2017 à …