Accueil / Uncategorized / Remaniement après-législatives Démission imminente du Gouvernement 

Remaniement après-législatives Démission imminente du Gouvernement 

REWMI.COM- Le Premier ministre devrait présenter la démission de son gouvernement avant la fin de la semaine. Mais selon l’entourage du président, Boun Abdallah Dionne sera reconduit dans ses fonctions après sa démission.

Au lendemain des législatives du 30 juillet qui lui ont donné une majorité parlementaire, Macky Sall a les coudées franches pour mettre en œuvre son programme présidentiel et devrait, dans l’immédiat, procéder à un remaniement. Le Premier ministre devrait remettre d’ici à jeudi sa démission de son gouvernement. « Dans les heures ou jours qui viennent, un nouveau gouvernement sera constitué sous l’autorité, je pense, de Boun Abdallah Dione’’,  nous confie une source au Palais. Quant à la nouvelle équipe ministérielle, elle serait, selon notre interlocuteur, constituée « sous l’autorité de Dionne « , « dans les jours qui viennent ». Et les ministres battus  dans leurs fiefs pourraient donc être évincés. Parmi les concernés, il y a Abdoulaye Bibi Baldé, Seydou Guèye, etc.

Comment prend fin un gouvernement ?

La fin d’un Gouvernement est provoquée par sa démission présentée par le Premier ministre. Elle peut intervenir dans plusieurs circonstances. Le Gouvernement prend d’abord fin, traditionnellement, au lendemain d’élections législatives, y compris lorsqu’elles ont été provoquées par la dissolution de l’Assemblée nationale, ou présidentielle. Il prend fin également lors d’une démission collective du Gouvernement. Elle peut être volontaire en cas de désaccord avec le chef de l’État, ou suscitée par le président de la République lui-même. En effet, le Premier ministre est alors, en pratique, responsable devant le chef de l’État. Ce qui n’est pas le cas en cohabitation. Mais, la démission d’un Gouvernement est avant tout liée à sa responsabilité politique. Celle-ci peut être engagée selon trois modalités différentes : en posant à l’Assemblée nationale la question de confiance. Si la réponse est négative, le Gouvernement est démis. Ensuite, l’Assemblée nationale peut elle-même mettre en jeu cette responsabilité du Gouvernement, en votant une motion de censure à la majorité absolue de ses membres et non des présents.

Nouvelle Assemblée, nouveaux députés

Le visage de la nouvelle Assemblée nationale sera connu en ce mois de septembre.  Le nouveau Parlement va compter, en effet, 165 députés. Bby occupera 125 sièges, Wattù de Wade aura 19 députés, Mànkoo de Khalifa Sall 7, le Pur 3 et chacune des 9 listes bénéficiant de la règle du « plus fort reste » aura droit à 1 parlementaire. A rappeler que la  12e législature en aura fait voir de toutes les couleurs aux Sénégalais. Entre des députés qui s’injurient à chaque session parlementaire et des ministres qui se cachent derrière le chef du gouvernent pour répondre aux questions des députés, la déception fut grande. Si ce n’est la législature la plus nulle de l’histoire parlementaire du Sénégal. L’opinion est convaincue que les élus n’ont pas d’emprise sur les problèmes de la vie quotidienne, que les députés ne sont pas en mesure d’influer sur les centres de décisions ou de répondre à leurs attentes. La dernière législature a ainsi démontré que l’Assemblée nationale est une chambre d’enregistrement passée totalement sous le contrôle de l’exécutif. À ceci s’ajoute la mauvaise image que dégage le député au sein de l’opinion. Celui-ci est perçu comme un responsable davantage intéressé par la promotion de sa personne, la défense de ses intérêts et de sa carrière que de la prise en charge des problèmes du citoyen en matière d’amélioration du pouvoir d’achat, de la fin des inégalités ou de la lutte contre la corruption et la bureaucratie. Bref, le Sénégalais ne se reconnait pas dans son député.

M BA

À voir aussi

Christophe Beaugrand répond aux critiques

Alors que Secret Story 11 revient à partir de demain soir, Christophe Beaugrand a tenu …

Rapatriement d’Assane Diouf prévu ce mercredi- Les Etats-Unis vont livrer le « rebelle » à Macky

REWMI.COM- Le Sénégalais Assane Diouf qui vivait aux Etats-Unis depuis 16 ans pourraient être rapatrié …