Accueil / Contributions / REMISE DE DECORATIONS DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION : Quand Macky Sall magnifie la dignité de valeureux fils du Sénégal (Par Baba Tandian)

REMISE DE DECORATIONS DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION : Quand Macky Sall magnifie la dignité de valeureux fils du Sénégal (Par Baba Tandian)

Le cérémonial de remise de décorations dans l’Ordre national du Lion s’inscrit dans le calendrier républicain, mais il revêt toujours un cachet particulier. Ce jeudi 27 décembre 2018, la Salle des banquets du Palais Présidentiel consacrait et magnifiait le parcours de 46 dignes hommes et femmes qui ont consacré leurs vies à la Nation.

Autant au service de l’Etat, mais aussi dans le privé. La solennité de l’événement se noie dans une ferveur unique qui consacre un symbolisme fort. Certains récipiendaires comme moi pour recevoir le Grand-Croix de l’Ordre national du mérite, ont refait le trajet de la salle des banquets, d’autres c’était une première.

Mais c’était aussi une première pour le nouveau chef du Protocole M. Cheikh Tidiane Sall. C’était aussi une première d’une cérémonie de remise de décoration de médaille dans l’Ordre national du Lion sans la présence de l’ambassadeur Bruno Diatta. Autant de paramètres qui rendaient la cérémonie de ce jeudi 27 décembre un cachet particulier. Malgré un retard de démarrage de la cérémonie, le déroulé fut magnifique. Un timing bien précisé. J’ai eu l’habitude pendant ces 20 ans d’assister à plusieurs remises de décoration, mais celle de ce 27 décembre 2018 fut magnifique à cause de la qualité des récipiendaires. Elle fut aussi magnifique lorsque le président de la République n’en pouvait de voir les images de récipiendaires sur des chaises roulantes.

Le choc sera surtout lorsque le colonel Fallou Wade père de la musique principale des Forces Armées arrive sur une chaise roulante. L’homme dans une posture d’une mobilité très réduite puisqu’ayant perdu l’usage de ses jambes et même de l’élocution à cause certainement d’un AVC. Le colonel Fallou Wade provoque une véritable onde d’émotion dans la salle. Parce que l’homme est resté un monument après 40 ans au service de la musique principale des Forces armées. Il a marqué des générations par sa prestance, la baguette de chef de la Musique principale des forces armées. Il prendra une retraite méritée en 2006.

Le chef de l’Etat est submergé. Il perd son self contrôle. D’une gesticulation spontanée, il enjoint la fanfare principale des Forces Armées présente dans la salle de rendre hommage au Colonel Fallou Wade. D’un professionnalisme hors normes, la Fanfare principale des forces armées improvise un hymne pour rendre hommage à son père-fondateur. La salle des banquets s’étrangle d’émotion. Les visages sont crispés. Macky Sall n’aurait jamais aimé accrocher la médaille sur la poitrine du colonel Fallou Wade dans une telle posture qui rompt quelque part avec la dignité du brillant parcours de cet officier émérite qui a porté sur les fonts baptismaux la fanfare principale des Forces armées.

Ce choc poussera le chef de l’Etat à lancer l’idée d’une approche innovante dans le mode de désignation des récipiendaires avant que ces derniers ne soient gagnés par le poids de l’âge. D’ailleurs des récipiendaires étaient absents de la cérémonie à cause d’une mobilité réduite et aussi de maladie. En pensant à une telle innovation de taille, le président Macky Sall venait de s’illustrer comme un grand chef d’Etat. Assurément le président de la République rassure par sa volonté de rendre une certaine dignité tous ceux qui se sont singularisés par leurs sacrifices pendant des décennies et des décennies au service uniquement de la Nation sénégalaise.

Président Baba Tandian récipiendaire 
de l’Ordre national du mérite.

 

REMISE DE DECORATIONS DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION : Quand Macky Sall magnifie la dignité de valeureux fils du Sénégal (Par Baba Tandian)

À voir aussi

Mbacké : Un cadavre découvert dans un puits

Drame à Mbacké, précisément au quartier Mbacké Barry . Mamadou Seck, un déficient mental, âgé …

Tamba: Le tueur et les 26 « gorilles » du Pur identifiés

L’enquête sur les affrontements meurtriers de Tambacounda survenus lundi dernier a été bouclée. La bagarre …