Accueil / ECONOMIE / Remise en service du port de Kaolack : Djibo Kâ annonce un centre de transbordement sous-régional

Remise en service du port de Kaolack : Djibo Kâ annonce un centre de transbordement sous-régional

Kaolack : Parmi les priorités de son nouveau mandat de cinq ans à la tête du Sénégal, Me Abdoulaye Wade veut faire de Kaolack un port sous-régional de transbordement. Une révélation faite par le Ministre d’Etat, Djibo Layti Kâ en charge de la pêche et des transports maritimes intérieurs en visite à Kaolack.
Une option stratégique prise en tout cas par les autorités pour répondre à une demande persistante des populations kaolackoises à travers la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture. Une requête qui a nécessité la visite à Kaolack de plusieurs missions de partenaires intéressés par le projet de réhabilitation de ce port secondaire d’une importance non négligeable.

C’est justement la raison de cette visite du Ministre d’Etat, Djibo Leyti Kâ. Il était venu comme il l’a souligné « voir la situation réelle de l’espace portuaire de Kaolack. Le président Wade ayant décidé de faire de Kaolack un port sous-régional de transbordement. Il était essentiel que je puisse venir voir concrètement comment on va faire pour réaliser cette ambition du président de la République. Et cela dans les meilleurs délais possibles ». Dans cette perspective, il n’est pas exclu que le Chef de l’Etat convoque un conseil présidentiel sur le port de Kaolack. Il a annoncé la tenue auparavant à Kaolack en tant que ministre en charge des ports secondaires en collaboration avec les partenaires maliens, d’un comité régional spécial de développement (Crd) sur le même sujet.

C’est pourquoi, le Ministre d’Etat accompagné de ses proches collaborateurs a voulu mieux comprendre pour l’élaboration d’un document qui puisse prendre en compte tous les aspects relatifs au bon usage du port. Il a saisi l’occasion pour voir aussi qui sont les partenaires actuels du port et quels sont ses partenaires potentiels dans la sous-région. On lui a signifié au plan sous-régional des pays comme le Mali, le Burkina-Faso, la Côte-d’ivoire, le Ghana, l’Afrique centrale. Il a aussi pris contact avec les partenaires locaux que sont entre autres la Suneor (ex-Sonacos), les Salins, la Novasen et la Chambre de commerce qui exploite le port dans le cadre d’une convention signée avec le Ministère chargé du secteur portuaire.

À la suite de cela, Djibo Leyti Kâ dit avoir constaté qu’il y a des décisions importantes à prendre dans cette option stratégique prise par le chef de l’Etat. IL a indiqué qu’il faut un programme avec un chronogramme très précis, des mesures en aval qu’il convient de prendre pour le balisage, le dragage pour une bonne navigabilité du fleuve Saloum. Le temps d’un séjour d’une demi-journée, le Ministre d’Etat, Djibo Leyti Kâ a visité la Suneor, les Salins, le Port, la Novasen, le site qui abrite les femmes transformatrices de poissons.


À voir aussi

Retard des paiements des bourses: L’Etat accuse Ecobank

L’Etat a son bouc émissaire. S’il y a eu retard dans le paiement des bourses …

Hausse des salaires: La mesure effective à partir du 1er juin 2019

 Une bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Le point d’indice des agents de la Fonction publique …