Accueil / POLITIQUE / Remue-ménage au port- Qui alimente les débats ?

Remue-ménage au port- Qui alimente les débats ?

Les rumeurs sur l’ancienne gestion du Port continuent toujours de courir. Malgré la nomination de Cheikh Kanté en qualité de ministre en charge du Plan Sénégal Emergent (PSE), elles paraissent encore loin de s’essouffler. D’un côté, ceux qui pensent que l’ancien directeur a été sanctionné par Macky, si l’on tient compte des pouvoirs  stratégiques de l’institution portuaire, de l’autre, ceux qui parlent plutôt de promotion à la dignité de ministre, en  pleine  mise en œuvre des programmes et projets dont dépend le second et dernier mandat du Président. Un poste ultrasensible, en somme. Cependant, la question qui intéresse beaucoup de Sénégalais reste la suivante : Cheikh Kanté s’est-il oui ou non enrichi à la direction du Port ? Comment expliquer ses largesses et son comportement « Baye Fallesque » à l’égard de l’APR et du régime, cette célérité extraordinaire à financer à tour de bras projets et initiatives à la base à travers tout le pays ?En tout cas, Cheikh Kanté aura été l’un des directeurs de société dont la gestion a été parmi les plus décriées du  Sénégal, mais aussi un homme qui se sera attiré le plus grand nombre de contempteurs parmi les pairs. Surtout si l’on tient compte des  cabales et des  fuites organisées dans la presse pour le liquider. Pour l’ancien directeur, les fuites ont commencé dès l’achat légal d’un immeuble à son arrivée au Port. Pour  se perpétuer par des accusations  sur l’usage fait des 24,5 milliards versés par le DP World à l’Etat du Sénégal, un vrai scandale des premières heures de la seconde alternance avant que divers démentis ne viennent confirmer qu’il s’était plutôt agi d’un versement (10% du capital) non effectué par la compagnie Dubaï au moment du montage de DPW Sénégal. Alors, pourquoi entretenir ce climat délétère et pourquoi des structures d’Etat, comme le Centif et l’ARMP, ne sont jamais parvenues à épingler l’ancien boss du Port qui, on a tendance à l’oublier, a possédé sa propre entreprise ? Sans doute faudra chercher dans la bataille politique pour 2019, même si les coups émanent souvent des alliés.

 Cheikh  Ba 

À voir aussi

Procès de Khalifa Sall- réactions de la classe politique

Le procès de l’édile de la ville de Dakar a réuni les forces vives de …

Bamba Fall, Maire de la Médina : « Khalifa Sall ne sera jamais sacrifié »

Bamba Fall, maire de la Médina, un des plus fidèles défenseur de Khalifa Sall s’est …