Accueil / CULTURE / RENAISSANCE DU THEATRE SENEGALAIS Les Ntic, recours des acteurs contre la piraterie

RENAISSANCE DU THEATRE SENEGALAIS Les Ntic, recours des acteurs contre la piraterie

Dans leur volonté de mettre un terme à la piraterie, les acteurs du théâtre sénégalais adoptent une nouvelle tournure. Des structures de production ont établi une collaboration avec une WebTv constituée par deux jeunes étudiants sénégalais établis en France. De ce partenariat est né le nouveau concept «Renaissance du théâtre sénégalais», qui pourrait permettre de freiner la piraterie.
Née il y a à peine un an, carrapideTV est une WebTV qui produit des vidéos, d’émissions et de reportages filmés dans la banlieue dakaroise. Elle s’est d’abord distinguée par une approche originale, avec ses reportages tournés dans les véhicules de transport en commun très prisés du Sénégalais moyen et appelés “cars rapides”.

En reconnaissance de la qualité soutenue de son travail de production et de son audience, la chaîne de carrapideTV a été élue «Partenaire Youtube».

C’est fort de cette première réussite, qu’elle a noué, avec Lampe Fall production, une structure présente à Dakar et à Paris, une collaboration unique dans son genre, dans le contexte sénégalais.

Ces deux entités ont donc décidé, dans le cadre d’une expérience nouvelle dénommée “Renaissance du Théâtre Sénégalais”, de mettre une large part de la production audiovisuelle à la disposition du public, gratuitement et légalement.

Ce, grâce au partenariat entre Youtube et carrapide.com pour aider les producteurs de vidéos à lutter efficacement contre la piraterie qui gangrène le secteur de la production audiovisuelle. Cela passe par la mise en ligne et la gestion des vidéos sur la plate-forme de partage Youtube.com et sur les réseaux sociaux. De là, elles seront ensuite accompagnées de publicités diffusées avant ou pendant leur visionnage.

Sur la nouvelle plate-forme née de cette collaboration et disponible à l’adresse www.theatre.carrapide.com, de nombreuses productions comme le mythique Mor Todjangué avec Sanekh, Badou Meune Lepp, Roy, Mac Sa Mac (Lamarana), Pa bi (Sanekh), pour ne citer que celles là et bien d’autres théâtres cultes seront offertes aux amateurs de théâtre sénégalais,

La piraterie a longtemps été un fléau, notamment au Sénégal, et a contribué à décourager de nombreux talents de la scène humoristique. Avec l’avènement du numérique, elle s’est aussi modernisée, gagnant des outils tout aussi redoutables que simple d’accès.

Il faut signaler que cette initiative est le fruit de l’imagination fertile de Momar Coundoul et Assane Mbengue, deux jeunes étudiants sénégalais établis en France.

Khary DIENE


À voir aussi

Maroc-Sénégal Farssi immortalise les relations historiques entre les deux pays

Professeur titulaire à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar,  Sidi Mohamed Farssi vient de publier un …

«Le réveil des lions» Laye ‘’Ananas’’ dédie une fresque aux Gaindés du Foot

La compagnie de danse, « Lions of Africa », dirigée par Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a …