Renforcement des capacités éducatives : 97 milliards fcfa répartis entre les lycées, collèges…

  • Category : Education
  • By : moussa keita
  • Date : 8 juillet 2015

 Les acteurs de l’éducation nationale, en collaboration avec leurs partenaires régionaux, se sont penchés sur les questions de rationalisation et de gestion équitable des ressources  financières. Cette collaboration entre dans le cadre du renforcement des capacités financières et techniques dudit secteur, afin de rehausser le système éducatif sénégalais. En effet, c’est une enveloppe de 97 milliards fcfa qui va être répartie entre les lycées, les collèges, les inspections d’académies, les institutions médicales des écoles  entre autres. D’après le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale, Baba Ousseynou Ly, « les ressources éducatives ont toujours été allouées sans tenir compte de leur spécificités. Ce qui fait qu’on pouvait avoir deux lycées ou deux collèges ayant le même budget, mais de caractéristique différente ».  Suffisant pour que le ministère de l’éducation décide de tenir compte du type d’allocation et des collèges concernés. Car, pour allouer le budget d’un lycée, on tient compte d’abord de son effectif d’élèves, d’enseignants et de personnel d’appui pour mieux maitriser les charges ». Selon M Ly, c’est un exercice de cette nature qui a été débuté depuis 2013 pour effectuer le compte du budget de 2014 et pouvoir équilibrer le budget de 2015 dans chaque structure scolaire. « Le programme reste quand même très complexe car, pour atteindre nos objectifs, il ne suffit pas seulement de régler les questions de financements. Parce que même si les nouvelles ressources financières mobilisées par le gouvernement, les organismes de financement, la société civile et le secteur privé, sont essentielles, elles ne permettront pas à elles seules, de faire évoluer durablement et à long terme les systèmes éducatifs. Pour le secrétaire général du ministère de l’éducation, des reformes éducatives ne peuvent être efficaces que si les pays sont capables de les rendre opérationnelles. Cela, non seulement avec un personnel formé mais aussi avec les processus organisationnelles efficaces. Comme les institutions qui fonctionnent et l’existence d’outils et de ressources visant à élaborer et à mettre en œuvre des politiques capables de gérer les programmes d’éducation.

Rewmi.com/FBF

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15