Accueil / POLITIQUE / Rentrée solennelle des Cours et tribunaux Macky Sall favorable à toute proposition pour l’indépendance de la justice

Rentrée solennelle des Cours et tribunaux Macky Sall favorable à toute proposition pour l’indépendance de la justice

Le chef de l’Etat, Macky Sall dit être ouvert à toutes les propositions sur la modernisation de la justice et sur l’indépendance de la magistrature. Il l’a fait savoir, hier, lors de la rentrée solennelle des Cours et tribunaux orientée, cette année, sur le thème : « le contrôle juridictionnel de l’administration ».

L’audience solennelle de la rentrée des Cours et tribunaux pour l’année judiciaire 2017 – 2018, a eu lieu, hier, à Dakar. La rencontre, présidée par le Président de la République, Macky Sall, a été orientée sur le thème : « le contrôle juridictionnel de l’administration ». S’exprimant à cette occasion, le Chef de l’Etat a déclaré qu’en choisissant ce thème, il a voulu rappeler que l’Etat, de par ses moyens humains et matériels qui constituent son administration centrale déconcentrée ou décentralisée, a pour mission principale la poursuite de l’intérêt général. « L’administration doit se conformer à la règle de droit qui définit et encadre l’action publique. Le Sénégal demeure un pays attaché à l’Etat de droit et œuvre inlassablement au renforcement de la justice. Cela est le secret de la cohérence de l’équilibre et de la stabilité de notre Etat, porté par une administration solide et de qualité », a soutenu le Président Sall. En effet, il demeure convaincu que la puissance publique doit être régulée. C’est pourquoi, il parait nécessaire, selon lui, en dépit de sa présomption de bonne foi, d’exercer un contrôle de la puissance publique afin qu’elle soit juste et adéquate. Par ailleurs, il a invité le gouvernement à œuvrer davantage pour la modernisation de l’administration, dans le respect des principes intangibles de légalité et de continuité, gage de démocratie et de bonne gouvernance.

« Je suis d’accord que nous avons l’un des meilleurs systèmes juridictionnels, mais… »

Par ailleurs, l’indépendance de la justice a toujours animé les débats au Sénégal. Certaines personnes sont allées jusqu’à dire que le Président de la République et le Premier ministre ne doivent plus intervenir dans le Conseil supérieur de la magistrature. En réponse à cette préoccupation, le Président Macky Sall a renseigné : « je suis d’accord que nous avons l’un des meilleurs systèmes juridictionnels, mais il est également perfectible. Dans cette recherche perpétuelle de l’amélioration de la justice, je vous invite à une démarche inclusive pour réfléchir sur les mécanismes d’amélioration et de modernisation de notre justice. Une réflexion inclusive qui ne sera pas l’affaire seule des magistrats ». Tout de même, le chef de l’Etat dit être ouvert à toutes les propositions sur la modernisation de la justice et sur l’indépendance de la magistrature. Y compris sur la question du Conseil supérieur de la magistrature. « Il n’y a pas de tabou, pourvu que la réflexion soit inclusive et qu’elle profite à la justice. Aucun sujet tabou. Je suis prêt à aller au plus loin possible pour la modernisation de notre justice », a-t-il rassuré. Le Président de la République estime également qu’il est nécessaire d’assurer une protection à l’Etat, aux collectivités locales et aux établissements publics, contre l’exécution forcée de décisions de justice afin de préserver l’impératif de continuité du service public.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Sabotage de la visite de Macky à Touba : Serigne Khassim Mbacké accuse Momy Kébé

Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky Sall, est attendu le  jeudi 25 octobre …

Plus de 57 libéraux emprisonnés sous Macky

«Notre objectif n’est pas de créer une situation insurrectionnelle, mais de gagner des élections organisées …